HCP : l’économie nationale a réalisé une croissance de 1,2% au 4ème trimestre 2016

5437685854_d630fceaff_b-
911
Partager :

Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), l'économie nationale aurait progressé de 1,2% au quatrième trimestre 2016, au lieu de 0,8% un trimestre auparavant, tirée principalement par les activités secondaires. 

Le HCP a précisé, dans sa note de conjoncture de janvier 2017, que le rythme de croissance des activités non-agricoles se serait légèrement amélioré au quatrième trimestre 2016, se situant à 2,5%, en variation annuelle, au lieu de +1,9% un trimestre auparavant.

Les branches tertiaires auraient également continué de soutenir l’activité économique, grâce notamment à la dynamique des activités du commerce et de la communication et de la sensible reprise des activités touristiques, dont la valeur ajoutée se serait redressée de 7,1%, en variation annuelle, après avoir progressé de 7,7% un trimestre auparavant, sous l’effet d’une augmentation de 18,3% des nuitées touristiques, a relevé la note.

Pour sa part, la valeur ajoutée des branches secondaires se serait redressée de 2,4%, au lieu de +0,9% un trimestre plus tôt, selon le HCP, qui a indiqué que les industries manufacturières auraient ainsi affiché une hausse de 2,1%, au lieu de +0,8% au troisième trimestre 2016, en variations annuelles.

Cette augmentation aurait été portée par les branches de la « chimie et parachimie » et des « Industries Métallurgiques, Mécaniques et Electromécaniques » (IMME), dont les progressions auraient atteint respectivement 3,5% et 2,6% en variations annuelles.

De leur coté, les activités minières auraient progressé de 7,9% après s’être infléchies de 1,2% et 1,4%, respectivement aux deuxième et troisième trimestres de la même année, a fait savoir le HCP, expliquant cette reprise principalement par des activités d’extraction des minerais non-métalliques, notamment le phosphate brut, dont la production aurait affiché une hausse de 9,6%, contre une baisse de 2,9% un trimestre auparavant.

Malgré le repli des quantités exportées de l’acide phosphorique, les ventes de phosphate brut adressées aux industries locales de transformation seraient restées vigoureuses, tirées par le raffermissement notable des exportations des engrais adressées au Brésil et aux Etats-Unis et par l’amélioration des capacités productives des unités de transformation de Jorf Lasfer, a noté le HCP.

De même, la valeur ajoutée du secteur de la construction se serait accrue de 0,8% durant le quatrième trimestre 2016, en variation annuelle, après +0,7% un trimestre auparavant, a estimé le HCP, précisant que cette légère hausse serait liée, particulièrement, au redressement de la demande adressée au secteur, illustrée par l'augmentation de 24% des transactions immobilières à fin septembre 2016 et l’affermissement de 1,4% des prix des biens immobiliers, en glissements annuels.  Cette évolution aurait été confirmée par l’utilisation des facteurs de production, notamment le ciment dont les ventes (hors effets saisonniers et jours ouvrables) se seraient accrues de 0,8%, au quatrième trimestre 2016, contre une baisse de 4,9%, au trimestre précédent, a ajouté la même source, notant que les soldes d’opinion concernant les carnets de commandes du bâtiment, ainsi que ceux relatifs à l’utilisation des facteurs de production, notamment les matériaux de construction et la main d’œuvre, auraient aussi connu une légère amélioration par rapport au trimestre précédent.

S'agissant de l’activité électrique, elle serait restée soutenue au quatrième trimestre 2016, affichant une progression de 3,1% en variation annuelle, après s’être améliorée de 3,9% un trimestre auparavant, relève la note.  Cet affermissement masque, toutefois, une inflexion à la baisse des activités des centrales thermiques concessionnelles, en ligne avec la réduction de l’utilisation du charbon dans la production d’électricité, alors que la production des centrales thermiques publiques et celle des unités à base d’énergie renouvelable aurait affiché une nette reprise, a-t-elle indiqué. Ayant connu un accroissement de 3,9% en glissement annuel, l'offre de l'électricité aurait été assurée à hauteur de 13,8% par des importations du courant en provenance de l’Espagne, au lieu de 13,1% un trimestre auparavant, a fait savoir le HCP.

Il a souligné que concernant la valeur ajoutée agricole, elle aurait accusé une baisse estimée à 12,3%, en variation annuelle, continuant de pâtir du fléchissement de la production végétale et des performances modérées des activités d'élevage. Il a également noté que cette baisse, moins accentuée qu’au cours des années similaires sèches, aurait entraîné une hausse des prix des produits agricoles avec, cependant, un rythme en légère décélération par rapport au trimestre précédent. Les prix des céréales auraient ainsi progressé de 9,6%, en variation annuelle, dans le sillage de la chute de 70% de leur production, tandis que ceux des fruits et des légumes frais auraient affiché des hausses respectives de 11,4% et 5,6%, attribuables, en partie, à l’accroissement des prix du transport.

 

lire aussi