HCP : les hommes plus actifs que les femmes

5437685854_d630fceaff_b-
268
Partager :

Le HCP a publié une nouvelle note d’information portant sur les principales caractéristiques de la population active occupée en 2018.

Selon les résultats de l’enquête nationale sur l’emploi, la population âgée de 15 ans et plus a atteint, en 2018, 25.950.000 personnes, 11.979.000 sont des actifs (10.811.000 pourvues d’un emploi et 1.168.000 en chômage) et 13.970.000 en dehors du marché de travail.

Taux d’activité : le milieu rural plus actif

Le taux d’activité a atteint 46,2%, 41,8% en milieu urbain et 53,9% en milieu rural, 70,9% parmi les hommes et 22,2% parmi les femmes. Ce taux passe de 45,7% parmi les actifs n'ayant aucun diplôme à 42,9% parmi ceux ayant un diplôme de niveau moyen, pour atteindre 55,9% parmi les actifs ayant un diplôme de niveau supérieur, a fait savoir le HCP.

Sur les 10.811.000 personnes actives occupées, 44,8% sont des ruraux et 23,2% sont de sexe féminin. Les jeunes âgés de 15 à 34 ans sont plus présents sur le marché de l’emploi avec une part de 37,8% du volume de l’emploi total (11,1% pour les 15-24 ans et 26,7% pour les 25-34 ans).

En 2018, le taux d’emploi a atteint 41,7%

En 2018, le taux d’emploi a atteint 41,7% au niveau national (35,9% en milieu urbain et 52% en milieu rural), 65% parmi les hommes et 19% parmi les femmes. Il est de 57,8% pour la tranche d’âge 35-44 ans et de 20,2% pour celle de 15 à 24 ans.

Les taux d’emploi les plus élevés sont observés dans les régions d’Eddakhla-Oued Eddahab (64,3%), de Marrakech-Safi (45,2%) et de Casablanca-Settat (44,5%). En revanche, les régions de Guelmim-Oued Noun, de Laayoune-Sakia El Hamra et de l’Oriental enregistrent les taux les plus bas avec respectivement 34,4%, 35,9% et 36,9%.

Le secteur des services emploie 42,4% des actifs occupés (4.583.000 personnes), suivi de l’"agriculture, forêt et pêche", avec 35% (3.780.000), de l’industrie y compris l’artisanat, avec 11,7% (1.269.000) et des BTP avec 10,8% (1.169.000).

Près des deux tiers (64,4%) des actifs occupés citadins travaillent dans le secteur des services et près d’un travailleur sur 5 (17,9%) dans l’industrie y compris l’artisanat. En milieu rural, près des trois quarts (72%) des actifs occupés exercent dans le secteur de l’agriculture, forêt et pêche.

Au niveau national, 9 actifs occupés sur 10 travaillent dans le secteur privé, 97,1% en milieu rural et 84,4% en milieu urbain.

Les "ouvriers et manœuvres de l’agriculture et de la pêche" sont les professions les plus exercées avec 21% des actifs occupés (3,1% dans les villes et 43% dans la campagne). Viennent en deuxième position, les artisans et ouvriers qualifiés des métiers artisanaux avec 18,7%, suivis des "manœuvres non agricoles, manutentionnaires, petits métiers " avec 14,9%.  

Les "cadres supérieurs et membres des professions libérales" et les "membres des corps législatifs, élus, responsables hiérarchiques " affichent les proportions les plus faibles, avec respectivement 3,8% et 0,7% des actifs occupés.

Le salariat et l’emploi individuel prédominent

Près de la moitié (48,8%) des actifs occupés âgés de 15 ans et plus sont des salariés, 30,3% des indépendants, 16% des aides familiales et 2,4% des employeurs.

Le travail indépendant est plus fréquent parmi les hommes (34,5%) que les femmes (16,5%). Le statut d’employeur atteint sa valeur maximale auprès des hommes citadins (4,1%) et la situation des aides familiales reste prépondérante parmi les femmes rurales (70,4%).

L’emploi salarial reste plus présent parmi les femmes actives citadines (80,8% contre 61,3% pour les hommes).

Les indépendants : une population exerçant en majorité dans les secteurs des services et de l’agriculture

Avec 3.277.000 personnes, la population des travailleurs indépendants représente au niveau national 30,3% de l’ensemble des actifs occupés âgés de 15 ans et plus. Cette proportion est de 34,5% pour les hommes, 16,5% pour les femmes, 25,9% en milieu urbain et 35,7% en milieu rural.

Plus de la moitié (51,2%) des indépendants sont âgés de 45 ans et plus, 45,9% de 25 à 44 ans et 2,9% de 15 à 24 ans.  

Les secteurs des services et de l’agriculture, forêts et pêche concentrent 85% des indépendants (43,5% et 41,5% respectivement). Près de 70% des indépendants du secteur des services travaillent dans la branche du commerce.

Les trois quarts (75%) des indépendants ruraux exercent dans le secteur de l’agriculture, forêts et pêche et 71,3% des indépendants citadins travaillent dans le secteur des services.  

Faible qualification des actifs occupés

Près de 6 actifs occupés sur 10 (57,8%) n’ont aucun diplôme (6.248.000 personnes), 28,6% ont un diplôme de niveau moyen (3.091.000) et 13,6% de niveau supérieur (1.469.000). Parmi les actifs occupés n’ayant aucun diplôme, 3.106.000 travaillent dans le secteur de l’"agriculture, forêt et pêche" (82,2% de l’emploi total de ce secteur), 726.000 dans les BTP (62,1%), 585.000 dans l'industrie y compris l’artisanat (46,1%) et 1.827.000 dans les services (39,9%).

Selon le statut professionnel, près des trois quarts (72,2%) des indépendants ne disposent d’aucun diplôme, environ le quart (23,6%) ont un diplôme de niveau moyen et seulement 4,2% un diplôme de niveau supérieur.  S'agissant des salariés, ces proportions sont respectivement de 44,2%, de 32,9% et de 22,8%.

Mode précaire d’insertion dans le marché du travail

Près d’un actif occupé sur six (16,4%) exerce un emploi non rémunéré (33% en milieu rural et 3% en zones urbaines).

Près de 39,3% des femmes actives occupées travaillent sans rémunération contre seulement 9,5% des hommes. Cette part atteint 70,5% pour les femmes rurales.

Avec une part de 45,5%, les jeunes de moins de 25 ans sont plus touchés par le travail non rémunéré. Cette proportion est de 11,2% pour les adultes âgés de 45 ans et plus.

Les non diplômés demeurent également les plus concernés par l’emploi non rémunéré avec une part de 21,2% contre 9,9% pour les diplômés.

Selon la régularité dans le travail, 9,1% des actifs occupés exercent un emploi de type occasionnel ou saisonnier (11,2% dans la campagne et 7,4% dans les villes).

Par ailleurs, près de 6,2% des actifs occupés travaillent le jour et la nuit (8,6% en milieu urbain et 3,2% en milieu rural), 2,5% alternent le jour et la nuit et 1% travaillent uniquement la nuit.

La part des actifs occupés travaillant le jour et la nuit, parmi les hommes, est le double de celle enregistrée parmi les femmes (respectivement 7,1% et 3,1%). Elle atteint son niveau le plus élevé dans le secteur des services  (11,3%).

Sur un autre plan, quatre actifs occupés sur dix (40,4%) travaillent plus de 48 heures par semaine (45,3% parmi les citadins et 34,4% parmi les ruraux)

La durée excessive  de travail concerne principalement les hommes (48,7%) plus que les femmes (12,8%). Selon le secteur d’activité économique, près de la moitié des actifs exerçant dans les secteurs des BTP (48,7%) et des services (47,5%) travaillent plus que 48 heures par semaine.

Faible protection de l’emploi

Un peu plus d’un actif occupé sur 4 (26,1%) bénéficie d’une couverture médicale liée à l’emploi (38% dans les villes et 11,4% dans la campagne).

La disposition d’un diplôme augmente les chances d’accéder à un emploi assurant une couverture médicale. La part des actifs occupés affiliés à un système de couverture médicale augmente, ainsi, avec le niveau de diplôme, passant de 14,6 % parmi les non diplômés à 73,4% parmi les titulaires d’un diplôme de niveau supérieur.

L’industrie y compris l’artisanat enregistre le taux d’affiliation le plus élevé (43%), suivi des secteurs des services (37,9%), des BTP (15%) et de l’agriculture, forêt et pêche (9,4%).

Au niveau national, 45,4% des salariés bénéficient d’une couverture médicale assurée par l’employeur, 52,3% en milieu urbain et 26,3% en milieu rural. Parmi les femmes, cette part est de 53,6% contre 43,3% parmi les hommes.

Près d’un actif occupé sur 5 (19,4%) est couvert par un système de retraite, 31,3% en milieu urbain et 4,8% en milieu rural.  Le taux de couverture par un système de retraite est presque de même niveau aussi bien parmi les hommes que les femmes, avec respectivement 19,1% et 20,7%. Ce taux passe de 12,5% parmi les jeunes âgés de 15 à 29 ans à 21,6% parmi les personnes de 30 ans et plus et de 7,1% parmi les sans diplôme à 68,7% parmi les détenteurs d'un diplôme supérieur.

Les secteurs de l’"industrie y compris l'artisanat" et des "services" affichent les taux de couverture de retraite les plus élevés avec respectivement 36% et 30,9% alors que celui des "BTP" et de l’"Agriculture, forêt et pêche" enregistrent les taux les plus bas avec respectivement 7,5% et 3,6%.

Selon le statut professionnel, près de 4 salariés sur 10 (37,9%) et un employeur sur 5 (19,8%)  sont affiliés à un système de retraite.

Affiliations syndicales ou professionnelles

La majorité des actifs occupés (95,7%) ne sont affiliés à aucune organisation syndicale ou professionnelle, 92,9% en milieu urbain et 99,2% en milieu rural; 95,7% parmi les hommes et 95,9% parmi les femmes.  

Parmi l'ensemble des salariés, 92,8% ne sont affiliés à aucune organisation syndicale ou professionnelle, 91%  en milieu urbain et 98,2% en milieu rural.