HCP : Production industrielle manufacturière stable en 2017

5437685854_d630fceaff_b-
115
Partager :

Le Haut Commissariat au Plan, a publié ce lundi 19 juin, les résultats des enquêtes de conjoncture auprès des entreprises relevant des secteurs de l’industrie manufacturière, de l’extractive, de l’industrie énergétique, de l'industrie environnementale et de la Construction, au titre du deuxième trimestre 2017

Une stabilité de la production industrielle manufacturière

En ce qui concerne la production industrielle manufacturière, elle aurait connu, au premier trimestre 2017, une stabilité selon 44% des industriels, une baisse selon 32% et une augmentation selon 24%. Cette évolution aurait été le résultat d’une augmentation de la production dans les branches des «Industries alimentaires» et de la «fabrication d’autres matériels de transport», d’une part, et d’une baisse de la production dans les branches de la « fabrication de produits à base de tabac» et de l’«industrie chimique» d’autre part.

Les carnets de commandes du secteur ont été jugés d’un niveau normal par 74% des chefs d’entreprises et inférieur à la normale par 23%. L’emploi aurait, selon 49% des patrons, connu une stabilité et, selon 28% des patrons, une baisse. Dans ce contexte, le taux d’utilisation de la capacité productive (TUC) se serait établi à 76% au 1er trimestre 2017.

Hausse de la production industrielle extractive et environnementale

La production du secteur de l’industrie extractive, aurait, de son côté, affiché, une augmentation selon 92% des patrons, attribuable, en particulier, à une hausse de la production d’«Autres industries extractives», dominée par les phosphates.

Pour sa part, la production de l’industrie environnementale aurait enregistré une augmentation, selon 94% des chefs d’entreprises, imputable à une hausse de l'activité du «Captage, traitement et distribution d’eau».

Dans le secteur de la construction, l’activité aurait connu, au premier trimestre 2017, une stabilité selon 61% des patrons et une hausse selon 20%. Cette stabilité aurait été due principalement à la hausse d’activité dans les branches des «Travaux de construction spécialisés» et de la «Construction de Bâtiments», d’une part, et à la baisse d’activité dans le « Génie civil » d’autre part.

Baisse de la production industrielle énergétique

L’industrie énergétique aurait, selon 80% des chefs d’entreprises, connu une baisse due à une diminution de la «Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné ».