Inauguration à Dakar du bureau régional de l'ONMT

5437685854_d630fceaff_b-
279
Partager :

Le bureau régional de l'Office National Marocain du Tourisme (ONMT) à Dakar a été inauguré officiellement, ce jeudi 9 février, dans le cadre de la semaine gastronomique et culturelle marocaine au Sénégal.

Ce bureau est la première représentation de l'Office en Afrique et vise le renforcement des flux touristiques entre les deux pays. Il se veut une plateforme qui servira de liaison avec les autres pays du continent.

Lors de la cérémonie d'inauguration, la ministre sénégalaise du Tourisme et des transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck a affirmé que le bureau régional de l'ONMT à Dakar est d'une importance capitale dans la mise en oeuvre des orientations des dirigeants des deux pays à savoir le roi Mohammed VI et le président Macky Sall.

« Cette implantation est un premier jalon dans la mise en oeuvre de l'accord de partenariat signé lors de la récente visite du roi Mohammed VI, en novembre dernier à Dakar, pour le développement du partenariat entre l'ONMT et l'agence sénégalaise de promotion touristique », a-t-elle dit, ajoutant que cette délégation permettra le développement conjoint de circuits susceptibles de créer des flux inverses pour permettre aux Marocains de venir découvrir les différentes facettes du Sénégal.

Pour sa part, le directeur général de l'ONMT, Abderrafie Zouiten a indiqué que l'ouverture du premier bureau régional de l'Office en Afrique, en l'occurrence à Dakar, est porteuse d'une « grande symbolique » qui démontre la qualité des relations exceptionnelles et historiques entre les deux pays.

Notant la pertinence du produit de la « ziara tijania » entre Fès et Dakar, Abderrafie Zouiten a fait savoir qu'en mars prochain, un groupe de journalistes des plus grands médias français va être pris en charge par l'ONMT et se rendra au Maroc puis au Sénégal pour mettre en valeur un produit combiné entre les deux pays.

« Nous ambitionnons de partager notre expérience avec nos frères sénégalais sur différents volets, que ce soit la formation, la communication (le digital) ou la présence dans les salons, ce qui permettra aux deux pays de renforcer leur positionnement touristique sur les plans africain et international », a-t-il estimé.

De son côté, l'ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada a relevé que deux mois après la visite du roi à Dakar, où il a prononcé le discours de la marche verte à l'extérieur du Maroc, « le royaume a fait un autre choix en direction du Sénégal, pays allié et premier partenaire du Maroc sur le continent, à savoir l'installation à Dakar du bureau Afrique de l'ONMT ».

« Cette option s'inscrit dans la vision des deux chefs d'état comme un jalon supplémentaire œuvrant au raffermissement de la relation d'alliance stratégique existant entre nos deux pays, à travers des moyens et des outils susceptibles de renforcer davantage la coopération et le partenariat bilatéral dans le secteur touristique », a-t-il mis en avant.

L'implantation à Dakar de la délégation de l'ONMT, chargée de développer les activités de l'office sur le continent africain participera à favoriser les opérations de partenariat avec ses vis-à-vis sénégalais, l'Agence nationale de promotion touristique et la SAPCO (Société d'Aménagement et de Promotion des Côte et Zone Touristiques du Sénégal), ainsi qu'avec nos deux compagnies aériennes, la Royal Air Maroc et la future Air Sénégal SA, a-t-il ajouté.

Pour Mohamed El Harthi, maire adjoint de la ville de Fès, le lancement de ce bureau régional aura des répercussions positives sur le Maroc et sur la ville de Fès plus particulièrement, relevant qu'il s'agit d'une occasion d'échange de flux entre les deux pays. « Il y a matière à renforcer cette belle relation. Le Maroc pourra apporter son expertise à l'Afrique et apprendre beaucoup de choses en contre partie », a-t-il noté.