L’AMICA veut se concentrer sur sa vocation industrielle

5437685854_d630fceaff_b-
181
Partager :

L’Association Marocaine de l’Industrie et de la Construction Automobile (AMICA) opte pour un nouveau repositionnement. L’AMICA, anciennement Association Marocaine de l’Industrie, entame une refonte de la représentativité du secteur en changeant de terminologie, estime l’Economiste.

Hakim Abdelmoumen, président de l’AMICA a déclaré : « depuis que nous avons commencé à travailler dans ce sens, un groupe d’importateurs y est complètement hermétique et défend des intérêts et des vocations divergents. Nous avons décidé de leur permettre d’organiser leur propre représentativité, en dehors des instances de l’AMICA ». C’est de cette façon que le président de l’association a expliqué la décision de l'association de se séparer des importateurs afin de se recentrer sur l’industrie.

L’entité entend ainsi protéger les orientations industrielles de la corporation et du secteur. Cette tentative se prépare depuis plusieurs années. En 2012 déjà, la corporation comptait 40 adhérents avec une dizaine de distributeurs importateurs. A fin 2016, elle comptait 167 adhérents avec 13 distributeurs et 4 constructeurs automobiles dont Renault Tanger, Somaca, Ford et le groupe PSA.

L’entité prévoit d’atteindre les 165.000 emplois à l’horizon 2018. Elle prévoit également de dépasser largement ses objectifs pour 2020.