L'excellence environnementale au cœur de sa stratégie du développement industriel de l’OCP

5437685854_d630fceaff_b-
696
Partager :

Casablanca - Le groupe OCP, leader mondial sur le marché des phosphates, a érigé l'excellence environnementale en un pilier majeur de sa stratégie du développement industriel en se conformant aux normes environnementales les plus exigeantes, a affirmé, mercredi à Casablanca, Karim Saoud, directeur Eau et Energie à l'OCP.

S'exprimant lors d'une table ronde sur l'état d’avancement de l'initiative marocaine pour "la gestion responsable des produits chimiques", M. Saoud a évoqué une nouvelle approche du groupe en la matière visant à hisser l'OCP au rang d'un champion international dans le domaine de développement durable, en vue de préserver l’environnement pour les générations futures et partager la valeur avec les communautés locales en créant des emplois autour de l'économie circulaire.

Cette approche porte notamment sur la préservation des ressources en phosphate à travers une exploitation rationnelle et durable, a expliqué le responsable lors de cette rencontre tenue en marge de la 2ème Conférence africaine pour la gestion responsable des produits chimiques.

Il s'agit également de la promotion de la consommation intelligente et l'agriculture durable, le recyclage et la transformation et la production durable, a-t-il ajouté.

L'OCP, a-t-il poursuivi, ne voit pas les normes environnementales en tant que frein mais comme une opportunité pour corriger ses failles et pour évoluer dans une excellence environnementale et sécuritaire, faisant observer que le groupe fait preuve d'une grande transparence en la matière et se focalise sur sa réputation autant que ses opérations industrielles.

Pour sa part, Hafida Benhamza, ingénieure au département de l'Environnement, a mis en avant les efforts déployés par le gouvernement pour la promotion de l'économie verte au Maroc, notamment, la mise en place d'une filière pour la valorisation des déchets, rappelant la ratification par le Royaume de nombreux accords portant sur l'environnement et qui ont mobilisé des fonds pour la réalisation de plusieurs projets.

A titre d'illustration, elle a mis l'accent sur la stratégie internationale sur la gestion des produits chimiques (SAICM) qui a permis l'élaboration du Profil national sur la gestion des produits chimiques. Le Maroc a ratifié également la convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants visant à interdire certains produits polluants qui a abouti à la mise en place d'une commission nationale dédiée.

Elle a également rappelé la convention de Rotterdam sur le contrôle du commerce de certains pesticides et produits chimiques dangereux en vertu de laquelle le Maroc reçoit régulièrement des notifications qui informe sur la présence des substances chimiques dangereuses au niveau des exportations vers le Royaume.

La 2ème conférence africaine pour la gestion responsable des produits chimiques vise notamment à promouvoir les bonnes pratiques pour une gestion responsable des produits chimiques en Afrique à travers "Responsible Care", jeter les bases de création d'une future Confédération africaine de la chimie et à communiquer autour des écosystèmes de la Chimie lancés il y a 2 ans en collaboration avec le ministère de l'industrie, de l'investissement et des nouvelles technologies.

Cette conférence réunit plus de 200 participants, patrons, leaders et experts marocains et africains dont une dizaine de représentants de fédérations de chimie ou de patronats d'Afrique francophone ainsi que des intervenants et experts européens et américains de la ICCA et de la Confédération européenne de la Chimie (CEFIC).