La Banque islamique de Développement accueille le PPP 2019 à Rabat

5437685854_d630fceaff_b-
562
Partager :

La banque islamique de développement (BID) a organisé jeudi 28 février, à Rabat le 2e Forum des Partenariats Public-Privé 2019, sous le thème » Efforts partagés pour des objectifs partagés ».

L’évènement a rassemblé une puissante coalition de dirigeants des secteurs public et privé pour discuter de l’importance de la collaboration et du financement privé pour faire face aux défis de développement mondiaux les plus pressants dans le monde.

Alors que le déficit de financement du développement s’élève à 2,5 milliards de dollars par, la BID plaide en faveur d’un nouveau modèle de développement mondial permettant à tous les agents économiques du marché, qu’ils soient publics ou privés, de jouer un rôle dans le développement. Les PPP constituent un domaine prioritaire pour la banque, étant donné qu’ils permettent d’obtenir des rendements socio-économiques plus élevés par rapport au modèle traditionnel de passation des marchés publics, et d’alléger le fardeau des budgets des Etats.

En marge du forum, un mémorandum d’accord pour la mise en place d'un programme de bourses en faveur des étudiants africains au Maroc a été signé, entre la Banque islamique de développement (BID) et l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI).

Signé par le président de la BID, Bandar Hajjar, et l'ambassadeur directeur général de l’AMCI, Mohamed Methqal a déclaré que ce mémorandum d'accord permettra d'offrir des bourses qui seront financées par la BID, à travers l'AMCI, au profit des étudiants africains.

Dans une déclaration à la presse, Methqal a indiqué qu'à travers cet accord plusieurs étudiants africains pourront rejoindre les universités qui ont été créées par le Maroc via les PPP, ajoutant que des étudiants issus des pays membres de l'Alliance africaine pour le développement de la formation professionnelle pourront également poursuivre leurs études dans les différents centres de formation professionnelle du Royaume.

"Cet engagement de la BID, dans le cadre du renforcement du partenariat, vient consacrer les réalisations que le Maroc a entrepris, notamment durant les deux dernières décennies, et ce grâce à la vision du Roi Mohammed VI qui a placé l'Afrique au cœur de l'action diplomatique du Royaume", a souligné M. Methqal.