La Banque Mondiale rehausse à 3,1% ses prévisions de croissance mondiale pour 2018

5437685854_d630fceaff_b-
393
Partager :

La Banque Mondiale a revu à la hausse ses prévisions de croissance mondiale pour l'année 2018, qui devrait selon elle s'établir à 3,1% grâce à une très grande reprise économique à travers le monde

La croissance économique mondiale atteindra 3,1% en 2018 après une année 2017 beaucoup plus forte que prévu, alors que la reprise de l'investissement, de la production et du commerce se poursuivra et que les économies en développement exporteront leurs produits, indique l'institution de Bretton Woods dans son rapport de janvier sur les Perspectives de l’économie mondiale.

Cette estimation est supérieure de 0,2% aux prévisions annoncées en juin 2017.

"L'année 2018 devrait être la première année depuis la crise financière où l'économie mondiale fonctionnera presque à pleine capacité", a souligné la Banque mondiale.

"La reprise généralisée de la croissance mondiale est encourageante, mais ce n'est pas le moment de faire preuve de complaisance", a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, cité dans un communiqué.

"C'est une excellente opportunité d'investir dans le capital humain et physique. Si les décideurs politiques du monde entier se concentrent sur ces investissements clés, ils peuvent augmenter la productivité de leur pays, stimuler la participation de la main-d'œuvre et se rapprocher des objectifs de mettre fin à la pauvreté extrême et de stimuler la prospérité partagée", a-t-il ajouté.

L’institution de Bretton Woods a estimé que la croissance mondiale avait été de 3% en 2017, ce qui est le taux le plus élevé enregistré depuis 2011, et constitue une reprise marquée par rapport aux 2,4% enregistrés en 2016 après la crise.

En 2017, la croissance a augmenté dans plus de la moitié des économies du monde, ce qui atteste de l'ampleur de la reprise, a-t-elle précisé.

Pour ce qui est des perspectives à moyen terme, la Banque mondiale estime que la croissance mondiale ralentira ensuite à 3% en 2019, puis encore à 2,9% en 2020.

La croissance dans les économies avancées devrait légèrement ralentir pour s'établir à 2,2% en 2018, les banques centrales retirant progressivement leur logement d'après-crise et le redressement des niveaux d'investissement.

Par ailleurs, la croissance dans les pays émergents et les économies en développement dans son ensemble devrait se renforcer à 4,5% en 2018, l'activité des exportateurs de produits de base continuant de se redresser.