La bonne affaire de DSK au Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
253
Partager :

Dominique Strauss-Kahn, l’ex directeur général du Fond monétaire international (FMI) aurait-il flairé la bonne affaire, au Maroc, en installant et en domiciliant sa société de conseils à Casablanca ? Il faut penser que oui, puisque Parnasse International a dégagé pas moins de 5 millions d'euros de profits en 2017

En 2016 déjà, l’entreprise avait pu dégager un profit de 3,6 millions d’euros. Mais c’est un record en 2017 avec ces chiffres, qui ont été révélés par la presse française, qui a pu les obtenir en consultant les comptes déposés au registre du commerce près du tribunal de Casablanca. Quant à DSK, il passerait beaucoup de temps au Maroc, près de la moitié de l’année.

DSK prodigue des conseils entre autre au président du Togo, avec qui il travaille sur sa politique budgétaire. DSK aurait également pour client, le président du Congo, qu’il assiste dans des négociations avec le FMI. Il était d’ailleurs dans la capitale Congolaise récemment, où il a facilité la venue des experts du FMI lors d’une mission d’inspection.

DSK travaillerait par ailleurs pour le groupe Suisse Sicpa, leader des encres de sécurité (écritures sur les billets de banque et des passeports). Selon la presse française, le groupe helvète rémunérerait Dominique Strauss-Kahn avec une somme très commode qui s’élèverait à 80 000 euros par mois.