La Hongrie compte investir 600 millions de dollars au Maroc dans les années à venir

5437685854_d630fceaff_b-
176
Partager :

La Hongrie envisage d'investir 600 millions de dollars au Maroc dans les années à venir, a annoncé, ce vendredi 10 novembre à Rabat, le vice-ministre hongrois chargé de la diplomatie économique, Levente Magyar

A travers cet investissement conséquent, le Maroc et la Hongrie pourront atteindre des objectifs très concrets dans les années à venir, a affirmé Magyar dans une déclaration à la presse à l'issue de la 3ème session de la commission économique mixte.

Le vice-ministre hongrois a souligné à cette occasion la détermination de son pays de consacrer "toute l'énergie, l'attention et l'effort" pour promouvoir les relations de coopération et de partenariat avec le Maroc, notant que les rapports entre "les deux pays ont franchi aujourd'hui un nouveau palier jamais atteint auparavant"

"Le Maroc et a Hongrie sont en train de développer leurs relations d'une façon extrêmement intensive", a-t-il insisté, faisant part de la volonté de son pays de dynamiser les flux touristiques entre les deux pays à travers l'ouverture d'une nouvelle liaison directe Casablanca-Budapest qui va s'ajouter aux vols Agadir-Budapest et Marrakech-Budapest.

Le responsable hongrois a également exprimé la volonté de son pays de renforcer la coopération avec le Maroc dans le domaine agricole à travers la réalisation de projets concrets, soulignant que "l'agriculture et le tourisme constituent le point focal de notre coopération".

Réitérant aussi l'intention de son pays d'augmenter de 100 places le quota d'étudiants marocains en Hongrie, Magyar a fait savoir qu'il est prévu qu'une délégation marocaine fasse le déplacement l'année prochaine en Hongrie pour finaliser les négociations lancées aujourd'hui entre les opérateurs économiques des deux pays.

Lors de la 3ème session de la commission économique mixte Maroc-Hongrie, les deux parties ont passé en revue plusieurs questions économiques d'intérêt commun ainsi que les moyens à mettre en œuvre afin de développer davantage les relations commerciales et la coopération, notamment dans les secteurs de l'investissement, de l'industrie, de l'agriculture et la gestion de l'eau. Plusieurs accords de coopération ont été également signés à cette occasion.