La presse sud-africaine et les déclarations de M. Benjelloun contre la cession de Saham

5437685854_d630fceaff_b-
367
Partager :

Des sites d’information sud-africains se sont faits l’écho, mercredi, des déclarations attribuées au président du groupe BMCE Bank, Othmane Benjelloun, s’opposant à la cession du pôle assurances de Saham au groupe sud-africain Sanlam.

«Le soutien du gouvernement sud-africain à un mouvement politique situé à quelque 7.000 km du pays pourrait compliquer un deal de 1,1 milliard de dollars», écrit le site fin24, très prisé par la communauté d’affaires.

Le milliardaire marocain Othman Benjelloun s’est prononcé, mardi, contre l’acquisition par Sanlam du pôle assurances du groupe Saham Finances SA, note le portail, dont l’article a été repris par d’autres sites.

Cité par fin24, Benjelloun souligne que l’Afrique du Sud a choisi le mauvais côté de l’histoire au sujet d’un conflit territorial.

«Nous nous retrouvons avec un investisseur sud-africain, propriétaire d’une société marocaine, sur notre propre territoire», ajoute M. Benjelloun, toujours cité par le portail sud-africain.

«Nous ne cachons pas que nous n’avons pas apprécié ce geste», poursuit-il en référence à la cession du pôle assurance de Saham à la compagnie sud-africaine.

«Nous allons applaudir le fait que Saham reste sud-africain lorsque Pretoria changera de position concernant le Sahara», a-t-il déclaré. «Jusqu’à ce qu’ils le fassent, ils (les Sud-Africains) n’auront pas notre soutien».

M. Benjelloun est une voix influente dans le secteur des services financiers au Maroc, signale le portail sud-africain.