La RAM célébre l’amitié maroco-sénégalaise exceptionnelle

5437685854_d630fceaff_b-
361
Partager :

L’organisation par la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) d’un vol spécial Casablanca-Dakar à bord d’un Boeing 787 Dreamliner, constitue une occasion idoine pour « célébrer l’amitié maroco-sénégalaise exceptionnelle », a assuré, ce mercredi 17 mai à Dakar, le directeur ventes près RAM, Abdelghani El Aissoug.

« Le Sénégal fait, historiquement, partie du réseau de RAM, d’autant plus que la ligne Casablanca-Dakar a été inaugurée le 30 mars 1958. L’atterrissage pour la première fois à Dakar du Boeing 787 Dreamliner de la RAM est une occasion pour fêter les relations exemplaires liant le Maroc et le Sénégal et se veut une traduction de la volonté royale de s’ouvrir sur le continent africain », a-t-il relevé, lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de l’atterrissage inaugural de cet appareil à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar.

La piste de l'aéroport international de Dakar a été foulée, mercredi après-midi, pour la première fois par le nouveau Dreamliner B787 de RAM, en provenance de Casablanca et ce, à l’occasion du 60ème anniversaire de la compagnie nationale.

L’appareil, fleuron de la flotte RAM, a eu droit, après l’atterrissage, au "Water salute", rituel d’arrosage qui est une pratique d’usage dans tous les aéroports du monde.

Après avoir énuméré les attributs et avantages qu’offre cet avion en termes de confort, de préservation de l’environnement et de faible consommation énergétique, El Aissoug a noté que le Dreamliner est destiné principalement pour les lignes long-courrier à l’instar de New York, Montréal, Doha, Sao Paulo et Rio de Janeiro.

"Nous n’envisageons pas, à court terme, de le déployer pour desservir la ligne Casablanca-Dakar, mais rien n’empêche qu’il pourra être utilisé d’une manière irrégulière notamment lors de la haute saison", a-t-il souligné.

Revenant sur la coopération entre la RAM et la future compagnie aérienne sénégalaise, Air Sénégal SA, El Aissoug a fait savoir que "les discussions continuent entre les parties marocaine et sénégalaise, mais aucune option n’a été tranchée pour le moment", souhaitant plein succès pour la future compagnie aérienne sénégalaise.

Pour sa part, Saida Najioullah, directrice marketing à la RAM, a fait savoir que la compagnie nationale compte conserver sa place de leader au niveau continental, ajoutant que le fait de se déplacer à Dakar pour célébrer le 60ème anniversaire de RAM est « plus que symbolique ».

« Nous avons décidé d’aller à Dakar avec notre plus bel avion, en l'occurrence le B787 Dreamliner, d’autant plus que plusieurs sénégalais prennent RAM pour se rendre à New York, Montréal, Doha ou Djeddah », a-t-elle dit.

De son côté, le directeur général des Aéroports du Sénégal (ADS), Papa Maël Diop a tenu à saluer le choix porté sur le Sénégal pour la célébration du 60ème anniversaire de la RAM et l’inauguration du Dreamliner de la RAM pour la première fois en Afrique, se félicitant du rôle que joue la compagnie marocaine en tant que plateforme aéroportuaire régionale.

Il s’est dit, par ailleurs, confiant que la RAM et la future compagnie aérienne sénégalaise vont se compléter l’une l’autre, saluant au passage l’excellente collaboration entre RAM et ADS.

C’est la première fois que la RAM utilise le Boeing 787 Dreamliner vers Dakar, qui constitue la première destination africaine de la compagnie marocaine, avec 3 vols par jour vers la capitale sénégalaise au départ de Casablanca.

Avec 220.000 passagers par an, la ligne Casablanca-Dakar est également la deuxième desserte de tout le réseau de la compagnie, après la ligne Casablanca-Paris Orly. De plus, la RAM est la première compagnie en termes de nombre de vols opérés sur l’aéroport de Dakar.

La Compagnie nationale transporte aujourd’hui plus de 1.6 millions de passagers sur ses vols en Afrique. Elle relie ainsi 33 grandes villes africaines avec plus de 60 destinations hors du continent. Le top 5 des destinations africaines de RAM est complété, en plus de Dakar, par Abidjan avec 120.000 passagers par an, Bamako avec 98.000 passagers/an, Conakry avec 92.000 passagers/an et Nouakchott avec 85.000 passagers/an.

Avec l’ouverture de nouvelles lignes et le renforcement des liaisons aériennes existantes, la RAM contribue au développement économique et social des pays africains desservis. Le réseau de la compagnie qui compte 33 destinations permet de relier le continent au reste du monde, facilitant le déplacement des populations et des marchandises et favorisant les échanges économiques.