Le raccordement de Noor Midelt au réseau national à haute tension financé par un prêt allemand

5437685854_d630fceaff_b-
557
Partager :

La Banque de développement allemande (KfW) a accordé un prêt de plus de 50 millions d'euros à l'Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN) pour financer le raccordement du complexe solaire NOOR Midelt au réseau national à haute tension et pour financer des mesures de formation professionnelle, a annoncé la Banque allemande.

Mandatée par le ministère fédéral de la coopération économique et du développement (BMZ), la banque de développement allemande (KfW) a accordé, le 14 décembre, un prêt concessionnel de 50 millions d'euros à l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN) pour le financement du raccordement du complexe solaire Noor Midelt (situé entre le Moyen et le Haut-Atlas) au réseau national à haute tension, indique la KfW dans un communiqué.

Ce projet sera réalisé par l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), partenaire de longue date de la coopération financière allemand, précise la même source. 

En plus, ajoute-t-on, la coopération financière allemande alloue à MASEN un don d'environ 2,7 millions d'euros pour promouvoir des mesures de formation professionnelle dédiées prioritairement au complexe NOOR Midelt, et dont pourront bénéficier plusieurs grands projets d'infrastructure énergétique. 

Le projet de raccordement constitue une composante importante de la stratégie énergétique marocaine visant à assurer la transition vers un approvisionnement énergétique durable grâce aux énergies renouvelables. Le projet permettra l'injection dans le réseau de l'électricité produite par le complexe solaire NOOR Midelt, relève le communiqué. Des mesures de formation professionnelle pour des opérateurs et des spécialistes marocains dans le secteur de l’énergie solaire compléteront ce projet d’infrastructure. 

Les principaux impacts du projet sont la contribution significative à la réduction des gaz à effet de serre estimée à au moins 700.000 t CO2 par an et donc au développement économique durable du Maroc et à la protection du climat. 

Par ailleurs, les mesures de promotion de l'emploi visent à accroître les opportunités d'emploi sur les grands sites de construction, et en particulier le complexe solaire NOOR Midelt, note le communiqué, précisant que les activités de formation seront liées directement à l'investissement ("training on the job").

La KfW est l’un des principaux partenaires des projets solaires et renouvelables au Maroc qui vise à atteindre une puissance électrique installée d’origine renouvelable représentant 52% à horizon 2030.

Par le financement et le cofinancement, la coopération financière allemande à travers la KfW participe au développement d’une puissance de production d’énergie solaire pouvant atteindre 1 300 MW (complexes solaires NOOR Ouarzazate et NOOR Midelt) avec 3 technologies notamment CSP cylindro-parabolique, CSP à tour et la technologie photovoltaïque (PV). 

Le portefeuille de la coopération financière allemande au Maroc en cours d'exécution s’élève actuellement à près de 2 milliards d'euros, soit 21 milliards de dirhams répartis entre les secteurs de l’énergie (production renouvelable et efficacité énergétique), la promotion économique du secteur privé ainsi que l'approvisionnement en eau, l’assainissement et l’irrigation.

La KfW est une banque de promotion leader dans sa catégorie et bénéficiant d'une expérience sans égal au niveau mondial. La KfW a été fondée en 1948 comme établissement de droit public. Le gouvernement fédéral en est propriétaire à 80 % et les Länder (régions allemandes) possèdent les 20% restants.

La division KfW Banque de Développement s'occupe de la coopération financière avec les pays en voie de développement pour ordre du gouvernement fédéral.