Macron au Maroc le 15 novembre prochain pour inaugurer la LGV Tanger-Casablanca

5437685854_d630fceaff_b-
164
Partager :

Le président français, Emmanuel Macron, a été invité par le roi Mohammed VI à inaugurer la ligne à grande vitesse reliant Tanger et Casablanca, le jeudi 15 novembre prochain

Cette ligne longue de 200 km reliera les deux régions en 2h10 au lieu de 4h45. Elle est qualifiée de projet phare de la relation bilatérale entre le Maroc et la France.

Plusieurs entreprises françaises, comme la SNCF, qui assure l’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de l’ONCF, prennent part à ce projet. Egis et Systra, Alstom (fourniture des rames) Colas Rail-Egis Rail (voies et caténaires) prennent également part au projet de la LGV qui représente le premier tronçon à grande vitesse d’Afrique.

Pour rappel, l’Agence Française de Développement (AFD), avait octroyé un prêt de 80 millions d’euros au Maroc pour financer la dernière tranche du projet de la Ligne à Grande Vitesse Tanger-Casablanca.

Ce prêt, dont l'accord avait été signé à Rabat entre l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) et l’AFD lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid et le ministre français de l'Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, devait permettre de boucler le financement de ce projet structurant qui a "généré un léger surcoût".