Maroc/Corée du Sud : Signature de six accords de partenariat

5437685854_d630fceaff_b-
549
Partager :

Les six accords portent sur les domaines de l'enseignement supérieur, les énergies renouvelables, l'automobile, les réseaux et la promotion des investissements.

Le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, et le premier ministre sud-coréen, Lee Nak-yeon, ont présidé, jeudi à Rabat, la cérémonie de signature de six accords portant notamment sur les domaines de l'enseignement supérieur, les énergies renouvelables, l'automobile, les réseaux et la promotion des investissements.

Ces accords qui s'inscrivent dans le sillage de la visite de travail et d'amitié du responsable coréen au Maroc, à la tête d'une importante délégation, concernent un mémorandum d'entente de coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur signé par le ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et le vice ministre sud-coréen des affaires étrangères Cho Hyun.

Il s'agit également d'un accord sous forme d’échange de lettres concernant le projet d’établissement de la plateforme de recherche et de développement dédiée aux bâtiments verts et aux réseaux intelligents "Green and Smart Building Park", paraphé par la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, et l’ambassadeur de la république de Corée à Rabat, Seong Deok Yun.

Par ailleurs, un mémorandum d'entente relatif au suivi du "projet de mise en place de l'Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile de Casablanca" a été signé par le secrétaire d’Etat chargé de la formation professionnelle, Mohamed Rherras, et la présidente de l'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), Mikyung Lee.

Sur un autre volet, un mémorandum d'entente entre l'Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN) et la KOICA relatif au suivi du projet "mise en place de capacités de R&D sur les multi-micro-réseau intelligents", a été paraphé par le président du Directoire de MASEN, Mustapha Bakkoury, et la président de la KOICA.

Il est question, en outre, d'un mémorandum d'entente entre l'Agence marocaine du développement des investissements (AMDIE) et l'Agence coréenne de promotion du commerce et des investissements (KOTRA), signé par leurs directeurs généraux respectifs, Hicham Boudraa et Pyung-oh Kwon, ainsi que d'un mémorandum d'entente entre l'Institut de recherche en énergie solaire et en énergies nouvelles (IRESEN) et Korea Electronics Technolgy Institute (KETI).

S'exprimant à l'issue d'une réunion avec le chef du gouvernement, qui a été couronnée par la signature des six accords, le premier ministre sud-coréen a affirmé que les relations d'amitié ancestrales unissant la Maroc et son pays sont appelées à devenir "plus concrètes", soulignant que les deux pays sont unis par une longue histoire d'amitié datant de 56 ans.

Rappelant que le Maroc est le premier pays africains ayant ouvert une ambassade en Corée du Sud, M. Nak-yeon a souligné que cette visite sera à même d'accélérer les relations entre les deux pays et de réaliser des résultats qui seraient à la hauteur de ces relations ancestrales.

Plusieurs sociétés coréennes investissent au Maroc, notamment dans le domaine industriel, créant ainsi des opportunités de travail et d'échange d'expertises, a-t-il relevé, assurant que le gouvernement coréen encouragera ces sociétés afin qu'elles continuent sur cette lancée.

La délégation constituée de 37 hommes d'affaires coréens en visite au Maroc aurons l’occasion de rencontrer des partenaires marocains en vue d'exploiter les opportunités existantes dans le Royaume qui constitue la porte d'entrée du continent africain, a-t-il dit.

Pour sa part, M. El Otmani, a souligné que cette visite constituera une nouvelle impulsion pour les relations économiques entre les deux pays ainsi qu'une occasion pour examiner les possibilités de promouvoir les investissements coréens dans le Royaume, notant que les accords signés aujourd'hui témoignent que les relations entre le Maroc et la Corée du Sud s'orientent davantage vers une coopération pragmatique et concrète.  Lors de cette rencontre, il a été également question d'examiner les relations tripartites Maroc/Corée/Afrique en vue d'augmenter le niveau de coopération africaine en matière de développent, de recherche scientifique et d'appui économique, a-t-il ajouté, signalant que cette coopération est très importante pour toutes les parties, notamment pour les pays africains.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a tenu a remercier le premier ministre sud-coréen sur la position de son pays appuyant le Maroc pour trouver une solution au conflit sur le Sahara marocain en soutenant les efforts du Secrétaire général des Nations unies et les décisions du Conseil de sécurité.

Il a par là même félicité le premier ministre sur le rapprochement entre les deux Corées et sur l'approche adoptée par la Corée du Sud pour mettre fin au conflit dans la péninsule coréenne en privilégiant le dialogue et l'entente.