Med Paper enregistre un résultat net semestriel positif grâce à l’exceptionnel

5437685854_d630fceaff_b-
191
Partager :

Au terme du premier semestre 2017, la société Med Paper peine toujours à sortir la tête de l’eau avec des fonds propres toujours négatifs, tandis que le résultat net repasse dans le vert grâce à l’exceptionnel, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse

 A l’occasion de la publication des résultats biannuels du spécialiste dans l'industrie du papier coté en bourse, les analystes financiers soulignent que le résultat net de Med Paper ressort positif à 20,8 MDH, contre une perte nette de 15,6 MDH sur les six premiers mois de 2016.

Cette évolution intègre un résultat non courant, qui passe de -26,9 mille dirhams (KDH) au S1 2016 à 32,6 millions de dirhams (MDH) à fin juin 2017, suite à la constatation d’un produit de cession d’immobilisation pour un montant de 32,5 MDH, ont-ils fait remarquer. Toujours déficitaire, le résultat financier s’améliore tout de même sous l’effet de la baisse des charges d’intérêts à -11,6 MDH, contre -15,4 MDH au 30 juin 2016, tandis que le résultat d’exploitation atténue légèrement son déficit de 2,5 MDH à -8,3 MDH, grâce à une variation de stock positive de 1,8 MDH.

Sur le plan commercial, la société n’a pas profité ni de la mise en place de mesures de sauvegardes de son secteur contre les importations, ni de la loi entrée en vigueur en juillet 2016 interdisant l’utilisation de sacs plastiques, pour afficher un chiffre d’affaires en recul de 6,8% par rapport au S1 2016 à 37,5 MDH, relève la même source. Au niveau bilanciel, le fonds de roulement creuse son déficit, passant de -76 MDH à fin décembre 2016 à -106,2 MDH au S1 2017 suite à la baisse des dettes de financement, a-t-elle noté.

Pour sa part, le besoin en fonds de roulement (BFR) s’améliore sensiblement de 68% à 22,3 MDH, consécutivement à la baisse des créances clients. Dans ces conditions, la trésorerie nette s’améliore de 16,3 MDH sur la période pour s’établir à -128,5 MDH, a-t-elle ajouté. De son côté, l’endettement net de Med Paper baisse de 26,9% suite au remboursement de 56,4 MDH de la dette de financement grâce au produit de cession constaté durant la période.

Ce dernier serait vraisemblablement lié, selon les analystes de BMCE Capital Bourse, au protocole d’accord conclu avec la CDG en décembre 2013 portant sur la cession d’un terrain et dont le dénouement effectif a été constaté au S1 2017. Depuis le début de l’année le titre Med Paper s’est apprécié de 39,37%, contre une ascension de +164,59% une année auparavant et une progression de +80,55% depuis 2014.