Moulay Hafid El Alamy : Bravo l'artiste

5437685854_d630fceaff_b-
3544
Partager :

Ce qui me dérange ce sont les privilèges qui ne servent qu'à assurer un niveau de vie aux rentiers. Aider à fabriquer des Money Makers comme El Alamy, même en forçant le trait ne me dérange pas à ce stade de notre économie

Au début des années 90, Fouad Filali, patron de l'ONA et gendre de Hassan II va chercher un marocain du Canada et le nomme secrétaire général. Ceux qui le connaissaient le mieux, disaient qu'il avait été un sportif de haut niveau, un élève brillant, et qu'il a fait une carrière honorable dans les assurances au Canada.

L'histoire AGMA '- Tazi - Lahlou va le mettre devant les projecteurs. L'ONA Lui a "donné" ce cabinet de courtage, qui appartenait à deux amis intimes de Hassan II, en guise de prime de départ, Pour lui racheter deux ans plus tard avec une revalorisation exponentielle. Les journaux de l'époque en avaient fait des choux gras.

Il crée le groupe Saham, se lance dans la promotion immobilière, puis rachète la CNIA au groupe Bahraini Arig, qui comme par hasard, avait perdu le contrat avec la banque populaire, dirigée à l'époque par Noureddine Omari, alors qu'on était en pleine configuration de là bancassurance, c'est à dire qu'une compagnie sans lien avec une banque est vouée à l'échec.

Puis il fallait sauver Saada. Il l'a rachète avec un crédit à taux zéro. En contrepartie il fallait assurer une sortie honorable aux héritiers Ouazzani et à la princesse Lalla Amina, qui avaient mené la compagnie à la faillite.

Tout cela est établi, Les connexions, les passe-droits, sont évidents. Mais voilà une décennie après, El Alami vend le secteur assurances pour un milliard de dollars, qu'il promet de transformer en fond d'investissement. C'est énorme, Aucune puissance financière marocaine n'a un milliard de dollars, en cash, à sa disposition.

Moi je dis, Bravo l'artiste, Il a fructifié toutes les "facilités" qu'on lui a accordées, il a créé de la valeur et énormément. Ce qui me dérange ce sont les privilèges qui ne servent qu'à assurer un niveau de vie aux rentiers. Aider à fabriquer des Money Makers comme El Alamy, même en forçant le trait ne me dérange pas à ce stade de notre économie.