OCP : le chiffre d’affaires en hausse de 15%

5437685854_d630fceaff_b-
300
Partager :

L'Office chérifien des phosphates (OCP) a réalisé en 2018 un résultat net part du groupe (RNPG) de 5,4 milliards de dirhams (MMDH) en hausse de 19% par rapport à l'année précédente, a annoncé le Groupe OCP, lundi.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 15% pour atteindre 55,9 MMDH, porté essentiellement par la croissance des ventes sur les segments des engrais et de l'acide phosphorique, indique l'OCP dans un communiqué, précisant que le chiffre d'affaires des engrais a progressé de 20% et celui de l'acide phosphorique de 39%.

L'EBITDA a enregistré une forte croissance de 34% pour s'élever à 17,1 MMDH, alors que la marge EBITDA a atteint 31% contre 26% en 2017.

Cette progression, selon la même source, a été soutenue par la forte croissance du chiffre d'affaires ainsi que par l'excellence opérationnelle, reflétant ainsi les avantages concurrentiels de l'OCP, à savoir, la grande capacité de production, la position de leader en matière des coûts, la grande flexibilité industrielle ainsi que le renforcement de l'agilité commerciale.

Le résultat opérationnel ressort à 10 MMDH, en hausse par rapport à 5,5 MMDH pour l'exercice précédent, et l'endettement net du groupe passe de 43,9 MMDH en 2017 à 35,2 MMDH en 2018, soit un ratio Dette Nette/ EBITDA de 2x à fin 2018, en ligne avec la notation "Investment grade" du groupe. Les dépenses d'investissements du Groupe affichent 10,8 MMDH à fin décembre 2018.

Les résultats en forte croissance de l'OCP ont été soutenus par une solide performance opérationnelle, en lien avec son agilité commerciale, sa flexibilité industrielle et des conditions de marché favorables, relève le communiqué.

Au cours de 2018, les conditions de marché sont restées favorables. La demande s'est en effet améliorée tout au long de l’année et les prix des engrais phosphatés ont augmenté, en raison de la hausse des coûts des intrants, principalement le soufre. Cette croissance de la demande s’est particulièrement reflétée dans les segments de l’acide phosphorique et des engrais phosphatés, impactant positivement les volumes des exportations d’OCP.

Pour les engrais, la demande a été soutenue par la hausse significative des importations en Inde et aux Etats-Unis et pour l’acide phosphorique, elle a été tirée principalement par l’Asie et l’Europe.