ONDH : Les scientifiques sont appelés à s'approprier les résultats de l’enquête panel de ménages

5437685854_d630fceaff_b-
262
Partager :

Rabat - "Les chercheurs et universitaires scientifiques marocains sont fortement appelés à s'approprier les données des enquêtes panel pour leur valorisation dans le suivi-évaluation des politiques publiques", à martelé, mardi à Rabat, le Secrétaire général de l'Observatoire national du développement humain (ONDH), El Hassan El Mansouri.

En plus de l'équipe permanente de l'ONDH et du recours à l'externalisation, il existe un réel besoin de mobiliser la communauté scientifique nationale afin de mener des réflexions et des recherches d'ordres universitaires et scientifiques relatives au développement humain, a indiqué M. El Mansouri à l'occasion de la deuxième édition de la Rencontre Panel de ménages ONDH, placée sous le thème "l'apport des données de Panel dans les analyses longitudinales et la connaissance des phénomènes sociaux".

"Il existe jusqu’à ce jour 18 modules, avec plus de 500 questions et énormément de chantiers méconnus sur le plan académique et d'analyse approfondie sur un certains nombres de phénomènes tel que les objectifs de développement durable (ODD)", a-t-il affirmé dans une déclaration à la MAP.

Pour le chercheur et professeur à l’université Ohio State, Dean Lillard, l'ONDH est un organisme unique en son genre sur le continent africain, qui collecte des données de hautes qualités et les met à la disposition de la recherche académique et scientifique au niveau national et international.

"Les données des enquêtes panel peuvent être utilisées pour d'importantes études et évaluations scientifiques afin de comprendre la problématique qui concerne le développement de la condition humaine, notamment dans la réduction de la pauvreté, l'amélioration de l'éducation et le bien-être humain", a précisé M. Lillard.

Pour le professeur à l'Institut national de statistique et d'économie appliquée (INSEA) et consultant à l'ONDH, Touhami Abdelkhalek, le Maroc a l'avantage d'avoir mis en place très tôt les enquêtes panel, lancées en 2012, lesquelles se renouvèlent chaque deux ans.

Cette rencontre panel de ménages a permis de lancer un débat et une réflexion scientifique sur les approches méthodologiques et les résultats des analyses longitudinales ainsi que leurs utilisations dans l'évaluation des politiques publiques, notamment celles relatives au marché de travail, à la formation et à la pauvreté, en présence d'éminents chercheurs marocains et experts étrangers venant du Canada, France, Suisse et des États-Unis.

L’échantillon de l’enquête panel a été élargi de 8.000 à 16.000 ménages en 2017 en vue de garantir une représentativité régionale des résultats. De même que le questionnaire du panel vient d’être développé pour permettre un suivi périodique des ODD.

L'ONDH a mis en place en 2012 une enquête panel de ménages pionnière au Maroc consistant à collecter des données régulières auprès d'un même échantillon de ménages et des membres les composant. A ce jour, l’enquête produit des informations longitudinales permettant des analyses dynamiques du développement.