Ouverture des travaux d'un séminaire sur la sécurité de la navigation en Afrique

5437685854_d630fceaff_b-
1082
Partager :

Les travaux d’un séminaire sur la sécurité de la navigation en Afrique ont démarré, ce mardi 6 février à Marrakech, avec la participation de quelque 150 conférenciers, dont des experts d’organisations internationales spécialisés et des responsables d’une vingtaine de pays côtiers africains dont le Maroc

Initié par le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, en partenariat avec l’Association Internationale de Signalisation Maritime (AISM), ce séminaire s’inscrit dans le cadre d’une série d’actions entreprises par le ministère dans le cadre du renforcement de la coopération et des compétences dans les domaines liés à la signalisation maritime et au suivi du trafic maritime et ce, à l’échelle internationale et régionale.

Premier d’une série de rencontres de prise de conscience prévues en Afrique, conformément à la stratégie définie dans le plan cadre 2017-2020 de l’Académie Mondiale de l’AISM, ce séminaire se veut un espace d’échange, de discussion et de partage des expériences et des méthodes pour traiter des challenges associés au respect des obligations internationales en la matière et de déterminer les axes de progrès à mettre en place au sein de la communauté maritime africaine pour un dispositif harmonisé et efficace garantissant une navigation maritime sûre et durable.

Ce conclave d’une journée intervient en prélude à la seconde conférence diplomatique préparatoire de l’AISM qui aura lieu les 7 et 8 courant dans la cité ocre, et se fixe pour objectif de réunir des représentants des Etats côtiers africains, ainsi que des responsables de la fourniture des services d’aides à la navigation et de trafic maritime.

"L’objectif de ce séminaire est d’améliorer la connaissance des participants et leur capacité à remplir leurs obligations d’Etats côtiers en matière de sécurité de la navigation, telles que figurant dans les conventions, résolutions et recommandations internationales et de déterminer les axes de progrès afin d’améliorer la sécurité de la navigation en Afrique", selon les organisateurs.
Les débats lors de cet événement s’articuleront autour de moult thématiques à savoir : "sécurité de la navigation maritime en Afrique, statut actuel", "l’avenir de la sécurité de la navigation maritime en Afrique", "mise en œuvre des stratégies de renforcement des capacités de l’OMI, de l’académie mondiale de l’AISM, et de l’OHI", outre une séance de présentation des résultats par des représentants africains.