Palmiers dattiers : le programme de plantation réussi

5437685854_d630fceaff_b-
317
Partager :

Le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch a présidé vendredi 31 mai à Errachidia une rencontre sur l’état d’avancement du programme de plantation de 3 millions de palmiers dattiers à l’horizon 2020. Grosso modo, les résultats sont positifs : 2,7 millions de palmier dattier ont été plantés depuis le lancement de ce programme en 2009.

Le Directeur de Développement des Filières de Production au ministère, Nabil Chaouki, a présenté à cette occasion, un exposé dans lequel il a abordé la situation du palmier dattier avant le Plan Maroc Vert (PMV), le projet de plantation de 3 millions de palmier dattier et les grandes lignes du contrat-programme pour le développement de la filière ainsi que le bilan et les principales réalisations du projet.

M. Chaouki a indiqué que le programme de plantation de 3 millions de palmier dattier vise en particulier le développement, l’extension et la réhabilitation des zones oasiennes avec la plantation de 2,9 millions de palmier dattier, soit 19.000 ha et l’augmentation de la production des dattes à l’horizon 2030 à 185.000 tonnes tout en améliorant la qualité du produit et les méthodes de commercialisation.

Il a en outre, fait savoir qu’en 2010, il a été procédé à la signature d’un contrat-programme pour le développement de cette filière pour la mise en œuvre du projet de plantation de 3 millions de plants, s’étalant sur la période 2010-2020 avec un coût global de 7,6 milliards de DH, dont 4,9 milliards de DH comme soutien de l’Etat.

Ce contrat-programme conclu entre le gouvernement et la Fédération interprofessionnelle marocaine des dattes et la Fédération nationale des producteurs de dattes, vise à augmenter la production à 160.000 tonnes à l’horizon 2020, la valorisation de 110.000 tonnes et l’exportation de 5.000 tonnes de dattes de qualité supérieure.

M. Chaouki a précisé que ce projet a permis la plantation de 2,765 millions de palmier dattier (alors que près de 3,068 palmiers dattiers seront plantés avec la fin de 2019), le renforcement de la recherche scientifique à travers l’ouverture de nouveaux laboratoires publics ou privés, le renforcement de l’infrastructure du point de vue de l’irrigation et l’aménagement des terres agricoles et l’aménagement de 15.560 ha avec le système d’irrigation du goutte-à-goutte.

Ce programme a permis la construction et l’équipement de 48 unités de valorisation des produits de dattes et la mobilisation d’une assiette foncière de 28.400 ha de terres agricoles pour la mettre à la disposition des investisseurs, l’instauration des normes de qualité au profit de 09 variétés de dattes marocaines pour augmenter leur valeur commerciale et faciliter leur commercialisation.

Le Directeur régional d’Agriculture de Draâ-Tafilalet, Mohamed Bousfoul, a présenté un exposé sur les réalisations dans le cadre de ce programme ainsi que le bilan de ce projet et ses impacts.

M. Bousfoul a indiqué que le secteur des dattes contribue à hauteur de 60% des revenus quotidiens pour plus de 1 millions d’habitants de la région Draâ-Tafilalet et contribue à créer plus de 1,5 millions de journées de travail.

Dans une déclaration à la presse, M. Akhannouch a indiqué qu’il a été procédé à la plantation de 2,7 millions de palmier dattier depuis le lancement de ce programme en 2009, précisant que 3 millions de palmier dattier seront plantés fin 2019 alors qu’en 2020, on parviendra à planter 3,400 millions de palmier dattier, soit plus que l’objectif fixé.

Des investissements importants ont été réalisés au profit du secteur, dont la réalisation de 39 unités industrielles d’une capacité de 30.000 tonnes, et l’amélioration de la variété de 1 million de palmier dattier alors que cette opération concernera 1,7 million de palmier dattier durant les trois prochaines années afin d’augmenter le rendement et lutter contre la maladie fongique du bayoud.

M. Akhannouch a indiqué qu’il a été procédé à la plantation de plusieurs variétés de dattes, dont Najda, Majhoul et Boufegous, qui connaissent un grand engouement.

M. Akhannouch avait auparavant inauguré le nouveau complexe administratif d’agriculture à Errachidia, qui comprend les sièges de la chambre régionale d’Agriculture de Draâ-Tafilalet, la Direction régionale d’agriculture, les bureaux régionaux de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).