PLF 2019: Approbation de 31 amendements par la commission des finances

5437685854_d630fceaff_b-
408
Partager :

49,20% des amendements ont été approuvés, selon le ministère délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile.

La Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers a adopté 31 amendements au projet de Loi de finances (PLF 2019), dont la première partie a été approuvée en commission à la majorité, dimanche soir, indique le ministère délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile.

Dans un document publié lundi, le ministère affirme que 49,20% des amendements ont été approuvés, précisant que 219 amendements ont été présentés, dont 156 ont été retirés.

Après avoir noté que l'examen et le vote des amendements ont duré plus de 12 heures, la même source a affirmé que 70% des amendements soumis pour examen ont été retirés, alors que le PLF 2019 a été renforcé par des dispositions à caractère social et économique.

Ainsi, la commission a adopté un système ascendant dans l'application des taxes intérieures de consommation sur les boissons gazeuses et non gazeuses, en fonction de la quantité de sucre contenu (article 09 du Code des Douanes et Impôts Indirects), un délai de cinq ans pour le dédouanement des voitures de tourisme et des véhicules utilitaires libellées avant le début du mois de janvier 2014, par des personnes ayant leur résidence habituelle à l'étranger et l’introduction d’exonération (du paiement de l’IR) des rémunérations et indemnités occasionnelles brutes versées par une entreprise à des étudiants inscrits dans le cycle de doctorat plafonnée à 6.000 DH bruts par mois, pour une période de 24 mois à compter de la date de la conclusion du contrat de recherche.

La commission a également approuvé l'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée avec une remise sur les médicaments, dont le prix dépasse en vertu d’un texte réglementaire un montant de 588 DH ainsi que l’élargissement de l’application du droit d’enregistrement fixe de 200 DH aux compromis de vente rédigés par les avocats agréés près la cour de Cassation, à l’instar de ceux rédigés par les notaires et adouls. La commission a, de même, approuvé l’exonération des véhicules utilisés dans le transport mixte de la vignette.

Elle a, en outre, approuvé des amendements sur le prolongement du programme de renouvellement et de prime à la casse du parc de véhicules de transport collectif des voyageurs et des personnes dans le milieu rural jusqu’en 2023, avec l'augmentation du montant des primes.

Le PLF 2019 sera examiné et voté en séances plénières par la Chambre des conseillers, avant son renvoi à la Chambre des représentants pour deuxième lecture.