SIDATTES 2019 : la protection et du développement des oasis, une priorité

5437685854_d630fceaff_b-
335
Partager :

Erfoud - Le Maroc, en tant que porteur de l’Initiative Oasis Durables, a fait de la protection et du développement des oasis une de ses priorités en matière de politiques publiques aussi bien au niveau des institutions que celui de la société civile.

Les efforts déployés par le Royaume dans ce cadre portent notamment sur les programmes intégrés et les projets sectoriels dédiés au développement des oasis, comme ceux réalisés dans le cadre du Plan Maroc Vert à travers les contrats programmes établis entre le gouvernement et les organisations interprofessionnelles pour le développement intégré des filières de production, souligne-t-on dans un document sur de cette Initiative publié à l’occasion de la 10ème édition du Salon international des dattes au Maroc (24-27 octobre, Erfoud).

Parmi les initiatives entreprises aussi, figurent la création de l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) avec une mission de développement intégré et durable de ses zones d’action et de l’Agence du Développement Social et Economique des Provinces du Sud, ainsi que la mise en œuvre de programmes de partenariat avec des institutions internationales comme la Réserve de la Biosphère des Oasis du Sud du Maroc avec le MAB relevant de l’UNESCO ou le Système Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM) avec la FAO.

Il s’agit aussi, selon la même source, des actions conduites par les organisations de la société civile dans les différentes parties des zones oasiennes du Royaume en partenariat avec des institutions publiques (ANDZOA, INDH, Départements ministériels…), des organisations régionales et internationales ou dans le cadre de programmes qui leur sont propres.

Lancé par le Maroc lors de la COP22 tenue à Marrakech en novembre 2016, l’Initiative Oasis Durables ambitionne de sauvegarder, protéger et développer ces agro-écosystèmes, caractérisés par leur biodiversité.

Cette initiative se justifie par la nécessité de prendre des actions concertées, partagées et appropriées afin que les oasis, à travers le monde, continuent d’exister en tant que berceau des civilisations de l’aride et de jouer pleinement leurs multiples fonctions environnementales et civilisationnelles.

Elle se donne comme objectifs, entre autres, la reconnaissance des spécificités de l’agro-écosystème oasien et du caractère unique de sa vulnérabilité, la mise en œuvre d’actions concertées pour préserver le patrimoine oasien notamment sa biodiversité, son écosystème et son système humain et la valorisation des potentialités économiques des oasis dans une démarche de développement durable.

Le document relève que l’Initiative Oasis Durables est une opportunité pour l’ensemble des acteurs concernés par les écosystèmes oasiens pour conjuguer leurs efforts et construire une vision commune afin de sauvegarder, protéger, revitaliser et développer ces espaces riches d’un patrimoine naturel et socio-culturel ancestral.

Les phénomènes de désertification et des changements climatiques ne peuvent être traités que dans un cadre transfrontalier, poursuit la même source, ajoutant que certaines problématiques des oasis peuvent être traitées localement, mais avec des résultats seulement fragmentaires, limitées et parfois à impacts éphémères.

La finalité de cette initiative est de faire reconnaître la vulnérabilité des oasis, de les recenser et les caractériser, ainsi que d’engager, d’une manière participative et solidaire, des actions matérielles et immatérielles pour la préservation et le développement durable des oasis.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 10ème édition du Salon international des dattes au Maroc se tient à Erfoud sous le thème "Palmier dattier, levier de l’emploi et pilier de l’économie oasienne".

Ce salon se veut un espace privilégié pour mettre en exergue l’agriculture phoenicicole, ses enjeux et ses défis et par là répondre à la nécessité de développer tous les sous-secteurs liés à l’écosystème oasien. Cette édition mettra en avant le rôle majeur de la filière phoenicicole dans le développement de l’économie oasienne et son soutien à l’essor d’une agriculture équitable et durable au Maroc.

Organisé sous l’égide du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, le Sidattes est structuré autour de 8 pôles, représentant chacun une facette du secteur. Il s’agit des pôles "Régions", "Institutionnels et sponsors", "International", "Agrofourniture", "Rahba", "Espace produits de terroir", "Machinisme agricole" et "Espace exposition culturelle".

Pas moins de 80.000 visiteurs sont attendus pour cette édition, ainsi que plus de 200 exposants et 15 pays étrangers.