2ème sommet mondial Climate Chance à Agadir

5437685854_d630fceaff_b-
418
Partager :

La 2ème édition du sommet mondial "Climate Chance", une plateforme de rencontres de haut niveau réunissant les acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique, se tiendra du 11 au 13 septembre à Agadir à l'initiative de l’association Climate Chance et la région Souss-Massa, ont annoncé, ce jeudi 27 juillet à Casablanca, les organisateurs

La mobilisation de tels acteurs, groupes majeurs de l’UNFCCC (United Nations Framework Convention on Climate Change), permettra de renforcer le progrès des actions concrètes entamées depuis la première édition de ce Sommet et visant à lutter contre les changements climatiques, ont souligné les organisateurs lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cette manifestation.

Avec plus de 80 ateliers de bonnes pratiques qui seront présentés autour d’une quinzaine de thématiques, notamment la mobilité et le transport, l’énergie, les bâtiments durables, la transition écologique et l’emploi, l’eau, les océans, l’économie circulaire, l’agriculture, la forêt et la biodiversité, l’édition 2017 du Sommet Climate Chance sera un "moment important de valorisation du progrès de l’action des acteurs non-étatiques", a déclaré à cette occasion Brahim Hafidi, président du conseil de la région Souss-Massa

"De même, des plénières sur les points clés de la négociation tels que la finance climat et l’adaptation au travers des enjeux de migrations et le défi des villes africaines démonteront que ces défis seront relevés si nous répondons d’abord aux questions du développement", a-t-il noté.

Et d’ajouter qu’il s’agit également de réunir les leaders locaux (ONG, élus, entreprises, chercheurs, etc.) engagés dans le lobbying auprès des Etats dans le cadre de la négociation climat.

S’inscrivant dans la dernière ligne droite fixée à Paris pour faire un état des lieux de l’ambition des Etats en 2018, ce sommet propose des rencontres de haut niveau sur le Partenariat de Marrakech devant permettre d’amplifier l’action climatique sur les liens entre l’agenda 2030 pour le développement, le plan d’action genre et les droits de l’Homme, a fait valoir de son côté Salaheddine Mezouar, président de la COP22.

Pour sa part, Hakima El Haité, championne marocaine du Climat, a relevé que cette manifestation internationale permettra aux grands réseaux mondiaux de collectivités de faire entendre leur voix et mettre en évidence leurs propres engagements, précisant qu’une importance capitale sera accordée, lors de ce rendez-vous panafricain, aux enjeux du continent en matière d’adaptation, d’urbanisation et de coopération décentralisée.

Selon les organisateurs, ce rendez-vous d’envergure internationale sera clôturé par "une déclaration d’engagement collectif".