Ceux qui mangent plus qu’à leur faim et ceux qui restent sur leur faim

5437685854_d630fceaff_b-
211
Partager :

Ce mercredi 2 août, l’humanité a déjà consommé la totalité des ressources que la Terre peut renouveler en un an.

La date du "jour du dépassement de la Terre" est tous les ans plus précoce. Cette année, elle a été fixée à ce mercredi 2 août. D’ici 31 décembre 2017 l'humanité vit à crédit, les terriens, omnivores, ont bouffé 7 mois les ressources naturelles que le globe peut renouveler en un an, selon les calculs de l'institut de recherches Global Footprint Network. Selon cette étude, la consommation de l'humanité dépasse de 70% les ressources disponibles. 

Déforestation, surpêche, émissions de gaz à effet de serre, ont rendu la Terre déficitaire dès les des années70. En 1985, le "jour du dépassement de la Terre" intervenait le 5 novembre, en 1998 il avait été fixé au 1er octobre, et en 2009 au 20 août.

Selon le journal le Monde, si tout le monde vivait comme les Australiens, nous aurions besoin de 5,2 planètes pour vivre. Si nous vivions comme les Américains, 5 planètes seraient nécessaires. Si le reste du monde vivait comme la France, il nous faudrait 3 planètes. En effectuant une moyenne mondiale, nous aurions besoin de 1,7 planète pour vivre. Mais ce qu’oublie de dire le quotidien de dire il y en a qui mangent plus qu’à leur faim, une minorité d’humain, et les autres qui restent sur leur faim.