COP22, 7ème merveille du monde de l’ISO 20121

5437685854_d630fceaff_b-
5900
Partager :

Premier évènement en Afrique à obtenir le certificat ISO 20121 pour son organisation "efficace et responsable", la COP22 est la deuxième conférence onusienne à être certifiée ISO 20121.

Depuis la publication en 2012 du label ISO 20121, seuls six évènements l’avaient obtenu jusqu’à présent. Pour l’efficacité et la responsabilité de son organisation, la 22ème Conférence-cadre des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22),  vient de rejoindre le club restreint des ISO 20121, pour être la 7ème merveille, avec  les Jeux olympiques de Londres en 2012, Euro Vision de 2013, l’Hôtel Plaza Athénée Bangkok (organisation des évènements), les Jeux olympiques de Rio 2016, EURO 2016 à Paris et la  COP 21 à Paris pour boucler le chiffre de 7ème merveille de l’ISO  20121.

La COP22, tenue du 07 au 18 novembre à Marrakech, a obtenu, vendredi, la certification internationale « ISO 20121 » qui spécifie les systèmes applicables à un management intégrant le développement durable pour l’organisation "efficace et responsable" de cet évènement planétaire.

Ce certificat a été remis à Abdeladim Lhafi, commissaire de la COP22, par le vice-président du Groupe Bureau Veritas et directeur Afrique, Marc Roussel, lors d’une cérémonie qui a connu la participation de responsables, personnalités et membres du comité de pilotage.

Roussel a souligné que l’organisation de la COP22 constitue, dans le cadre des engagements pris par le Maroc, la continuité de la démarche de contribution du Royaume en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique en particulier et du développement durable en général.  Reconnaissant par la même occasion que le Maroc a réussi à relever, avec « engagement et détermination", le challenge de l’organisation d’une conférence aussi "cruciale" dans des conditions qui respectent l’humain et les générations futures, de manière "efficace et responsable".

La COP22, hissée au rang d’"évènement modèle en termes d’organisation responsable, de dialogue avec les parties prenantes et d’action", a été évaluée en plusieurs étapes quant à sa conformité aux exigences de la norme internationale ISO.

C’est le premier évènement en Afrique à obtenir cette certification.

Parmi les points forts relevés lors de cet évènement par les auditeurs du Groupe Bureau Veritas figurent le "très fort" engagement du Comité de pilotage dans la démarche de certification ISO 20121, l’approche partenariale déployée sur la base de pôles (respect des délais, dialogue avec les Parties prenantes, mobilisation en amont, pré-COP, implication de la société civile, etc), la coordination rapprochée avec la CCNUCC et l’intervention rapide et proactive, a-t-il expliqué.

L’accueil des participants, la sûreté, l’aménagement paysager du site Bab Ighli, le traitement de l’air, l’intégration de technologies favorables au climat, la mise en place d’actions efficaces pour la réduction de la consommation d’eau, la gestion optimisée de la prestation "transport des participants" et la valorisation des déchets de restauration de la COP22 par le biais du procédé de pyrolyse solaire permettant de les transformer en charbon actif, une première à l’échelle mondiale, sont également des éléments ayant été pris en compte pour accorder cette certification.

La COP22 est la deuxième conférence onusienne certifiée ISO 20121 après la COP21 de Paris. A l’échelle internationale, et depuis sa publication en 2012, sept évènements ont été certifiés ISO 20121, à savoir, les Jeux olympiques de Londres en 2012, Euro Vision de 2013, Hôtel Plaza Athénée Bangkok (organisation des évènements), les Jeux olympiques de Rio 2016, EURO 2016 à Paris, COP 21 à Paris.