COP25 : Le Pape déplore des ''paroles très éloignées des actes concrets''

5437685854_d630fceaff_b-
524
Partager :

Madrid - Le pape François déplore une prise de conscience "encore trop faible" pour répondre adéquatement aux appels d'"urgence d’une action rapide que réclament les données scientifiques", soulignant que les "paroles sont toujours très éloignées des actes concrets".

"De ce point de vue, nous devons sérieusement nous demander s'il existe une volonté politique d'allouer avec honnêteté, responsabilité et courage plus de ressources humaines, financières et technologiques pour atténuer les effets négatifs du changement climatique, ainsi que pour aider les populations les plus pauvres et les plus vulnérables qui en souffrent le plus", a souligné le Souverain pontife dans une lettre adressée aux participants à la COP25 qui se tient du 02 au 13 décembre à Madrid.

Après avoir indiqué que les enjeux climatiques placent le monde face à "un défi de civilisation", le Pape a assuré, toutefois, que "les différents acteurs de la communauté internationale sont de plus en plus conscients de l’importance et de la nécessité de travailler ensemble pour construire notre Maison commune".

Face à cette situation, il a appelé à "réfléchir consciencieusement sur la signification de nos modèles de consommation et de production et sur les processus d'éducation et de sensibilisation pour les rendre conformes à la dignité humaine".

Au total, 25.000 personnes animent les débats dans le cadre de la COP25 dans les deux espaces contigus aménagés à cet effet, l'un destiné aux réunions et négociations officielles des pays participants et l'autre pour la tenue d’événements parallèles tels que la présentation de rapports scientifiques ou les interventions des ONG.

L’un des objectifs clés de la COP25 est d’élever le niveau de l’ambition générale en accomplissant plusieurs aspects pour la réalisation intégrale de l’Accord de Paris sur le changement climatique.