L’ONU salue la présidence marocaine de la COP22

5437685854_d630fceaff_b-
341
Partager :

La secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinosa, a salué, ce mercredi 18 octobre à Nadi (nord-ouest des îles Fidji), la "formidable" présidence marocaine de la COP22, qui s'est déroulée à Marrakech en novembre 2016, se disant optimiste quant à l’avenir de la présidence fidjienne de la COP23

"La présidence marocaine a été formidable. On a eu un partenaire incroyable avec qui on a livré ensemble la première session de la Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties à l'Accord de Paris (CMA1)", a souligné la responsable onusienne en marge des travaux de la Pré-COP23.

Et d’exprimer son appréciation et sa reconnaissance à la présidence marocaine pour le soutien "extraordinaire" apporté aux Îles Fidji en vue de faire avancer l’agenda de la lutte contre les changements climatiques.

Patricia Espinosa a, par ailleurs, souligné sa confiance quant à l’avenir du processus déclenché à Paris et confirmé à Marrakech, faisant savoir que la présidence fidjienne est fortement engagée pour maintenir la "flamme vive".

La Pré-COP à Nadi a "été couronnée de succès grâce à l’implication de toutes les délégations qui sont venues avec un esprit ouvert et une attitude constructive", a-t-elle renchéri, se disant "très encouragée" même si "les négociations vont être compliquées eu égard de la nature et de la diversité des sujets qui seront soulevés" à Bonn, lieu de la tenue de la 23ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP23), du 6 au 17 novembre prochain.

"La Pré-COP aux Iles Fidji représente une étape importante et constructive vers une autre COP23 réussie après Paris et Marrakech", a-t-elle estimé.

La responsable onusienne a, toutefois, souligné que le monde n’attend pas la fin des négociations. Ainsi, plusieurs initiatives ont été mises en place partout dans le monde, "ce qui ne fait que renforcer le processus en cours", a-t-elle conclu.

La réunion ministérielle pré-COP a été organisée en amont de la 23ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23), à la 13ème Session de la Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties au Protocole de Kyoto (CMP13) et à la suite de la 1ère session de la Conférence des Parties siégeant en tant que Réunion des Parties à l'Accord de Paris (CMA1-2).

Co-présidée par M. Salaheddine Mezouar et le premier ministre fidjien, Josaia Voreqe Bainimarama, respectivement présidents des COP22 et 23, la réunion ministérielle a servi de support pour des discussions politiques de haut niveau sur les principaux éléments des négociations de la COP23 en préparation des prochaines réunions de la Conférence à Bonn.

Les débats ont porté sur les questions clés se rapportant à l'opérationnalisation de l'Accord de Paris et constituera une occasion de tirer parti des conclusions de la COP22 organisée à Marrakech, hautement saluée pour sa réussite, de réaffirmer l’engagement des pays signataires en faveur de l'Accord de Paris et de prendre des mesures significatives pour faire progresser la mise en œuvre de la feuille de route établie à Marrakech.