L’UME signe un engagement pour l’action climatique

5437685854_d630fceaff_b-
3446
Partager :

L’ensemble des représentants des organisations patronales maghrébines membres de l’union maghrébine des employeurs (UME), sauf la Libye, ont signé ce mercredi 16 Novembre à Marrakech, l’engagement de l’union maghrébine des employeurs pour l’action climatique.

L’objectif de cette signature, étant d’aboutir à un engagement des entreprises maghrébines aux efforts d’atténuation et d’adaptation face aux défis du changement climatique, tout en mettant l’accent sur les besoins en accompagnement, en renforcement de capacités, en transfert de technologies et en financement.

L’UME actuellement présidée par la CGEM, a tenu à rappeler les principales actions menées dans ce sens. Les tables rondes nationales qui ont été organisées dans chaque pays du Maghreb (à l’exception de la Libye, qui n’a pas soumis sa CDN à Paris), le 8 septembre 2016 à Nouakchott, le 20 septembre 2016 à Tunis, le 11 octobre 2016 à Alger et le 17 octobre 2016 à Casablanca, qui consistaient à recueillir, dans un premier temps, les recommandations du secteur privé du pays concerné, relatives au rôle des entreprises dans la mise en œuvre de la CDN et du partenariat public – privé pour l’accès à la finance climat. La seconde étape s’est caractérisée par la tenue d’une table ronde régionale les 25 et 26 octobre 2016 à Bruxelles.

Pour ce qui est de l’absence de la Libye, Meryem Bensalah présidente de la CGEM, a confié au Quid que « c’est dû à la conjoncture assez spéciale dont souffre ce pays, et l’absence d’un chef du patronat libyen ». L’ensemble des représentants ont tenu à remercier le rôle majeur qu’a joué le gouvernement danois dans l’accompagnement de l’UME à l’aboutissement de cette signature.