Rabat : la société civile en conclave dans le cadre de la COP22

5437685854_d630fceaff_b-
1063
Partager :

La présidence de la COP22 a organisé, ce mardi 21 février à Rabat,  une réunion de concertation et de suivi avec les représentants des constituantes accréditées auprès du secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies pour les changements Climatiques (CCNUCC).

La réunion du 21 février s’inscrit dans la continuité de la Proclamation de Marrakech pour l’Action en faveur du Climat et du Développement Durable. Elle ambitionne ainsi à faire le suivi des principaux résultats de la COP22, autant celles des négociations formelles que celles du Partenariat de Marrakech pour l’Action Globale pour le Climat.

Cette rencontre Post-COP de la société civile, nationale et internationale, offrira également l’occasion de se pencher sur la feuille de route de la présidence marocaine pour l’année 2017 et d’échanger avec les constituantes, lesquelles ont fait parvenir au pôle société civile du comité de pilotage de la COP 22 leurs contributions, remarques et attentes.

« Je voudrais signaler que c’est la première réunion de son genre que tient une présidence., Jamais ces observateurs n’ont été réunis pendant la même réunion. » a déclaré à cette occasion, Hakima El Haite, ministre déléguée de l’Environnement et championne marocaine du climat, notant que l’objectif de cette rencontre était « de faire un bilan sur les résultats de la COP22, de recueillir les pressentis des représentants et leurs vécus de la COP22, ainsi que leur satisfaction ou insatisfaction par rapport à certains sujets ». El Haite a également félicité le Maroc pour tous les avis positifs et encourageants partagés lors de cette rencontre.

Pour rappel, cette réunion, initiée par le pôle société civile dirigée par Driss El Yazami, a été annoncée antérieurement par le président de la COP22, Salaheddine Mezouar, lors de la rencontre organisée par lundi 17 octobre 2016, en marge de la pré-COP.

La rencontre veut mettre en avant le rôle focal que joue la mobilisation de la société civile, marocaine, africaine et internationale dans la mise en place d’approches efficientes en matière de sensibilisation quant aux effets et aux enjeux des changements climatiques.