Rabbah plaide pour une énergie propre et plus efficiente

5437685854_d630fceaff_b-
322
Partager :

Le ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah a plaidé, ce mercredi 12 juillet, pour un modèle énergétique innovant moins polluant et plus efficient qui pourrait soutenir la dynamique de croissance enclenchée en Afrique, tout en préservant l’environnement pour les générations futures.



Les technologies relatives aux énergies renouvelables ont connu d’importantes avancées, notamment en Afrique, ce qui témoigne de de la grande préoccupation pour l’avenir de la planète, a indiqué Rabbah, qui s’exprimait à l’ouverture du "Green Africa Innovation Booster" qui se déroule mercredi 12 et jeudi 13 juillet à Marrakech.

Il a, à cet effet, mis l’accent sur la nécessité d’encourager et consolider la recherche et le développement dans le domaine énergétique, à travers notamment le financement de projets innovants et la mise en place d’une infrastructure de recherche mutualisée.

Le ministre a souligné que la 1ère édition du "Green Africa innovation booster" vient rapprocher les chercheurs, les Start-up et les industriels africains et internationaux du secteur de l’innovation en énergie durable.

"Il s'agit d'une opportunité qui nous permettra d'exposer le modèle marocain dans le domaine énergétique et en matière de recherche et du développement en présentant, notamment les projets menés et développés par l’Institut de recherches en énergies solaires et énergies nouvelles (IRESEN)", a-t-il noté.

Et d’ajouter que les technologies relevant du domaine des énergies renouvelables sont en permanente mutation, d’où la nécessité de mener un suivi minutieux pour l’ensemble des recherches et des innovations que connait la planète dans ce domaine.

Il a, de même, précisé que les pays en développement, qui veulent généraliser l’accès à l’électricité, doivent faire un choix stratégique et judicieux concernant les technologies énergétiques à mettre en œuvre, en tenant compte pas uniquement du prix mais également du déploiement desdites technologies et de leur coût opérationnel.

Ce conclave de deux jours, organisé par l'IRESEN en collaboration avec la KIC InnoEnergy de l'Institut européen d'innovation et de technologie, est décliné en conférences sur l’innovation, soit un village de l’innovation durable avec plus de 70 Start-up innovantes et un concours destiné à primer la recherche et l’innovation dans les domaines des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, les réseaux intelligents, la mobilité durable et la ville africaine du futur (Start-up, projets de recherche innovants et meilleure thèse de recherche).