SIAM : l’AFD s’engage avec le Maroc pour l'adaptation de l’irrigation aux changements climatiques

5437685854_d630fceaff_b-
202
Partager :

Une convention portant sur un projet de développement et d'adaptation de l’irrigation aux changements climatiques à l’aval du barrage Kaddoussa, dans la province d'Errachidia a été signée, lundi 17 avril à Meknès, en marge des 9èmes assises nationales de l’agriculture.

Signée par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhennouch, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid ainsi que le directeur de l’Agence française de développement (AFD) à Rabat, Eric Baulard, cette convention porte sur un projet qui sera réalisé avec le concours de l’AFD avec une contribution à hauteur de 40 millions d’euros et du soutien du Fonds Vert pour le Climat d’un montant de 20 millions d’euros.

D’un coût global de 836 millions de dirhams (MDH), ce projet consistera en l’aménagement, d’ici 2020, d’un réseau d’adduction et de distribution d’eau à l’aval du barrage Kaddoussa en vue de sécuriser le développement agricole, à partir des eaux de surface mobilisées par le barrage en substitution aux eaux de la nappe, d’un périmètre de 5.000 ha, composé d’oasis et d’extensions hors oasis.

Tenues sous le haut patronage du roi Mohammed VI, ces 9èmes assises de l'agriculture sont marquée par la participation de Alpha Condé, président de l'Union africaine (UA) et président de la République de Guinée, invité de marque de cette édition, ainsi que d’une quinzaine de ministres de l'agriculture, notamment ministre italien pour les politiques agricoles, alimentaires et forestières, Maurizio Martina, qui représentera l'Italie, invitée d'honneur du Salon international de l'Agriculture de Meknès (SIAM), et Isabel Garcia Tejerina, ministre espagnole de l'Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement.

Cette édition, organisée sous le thème « Agriculture et sécurité alimentaire au fil de l’eau », est marquée aussi par la participation distinguée de ministres africains de l’agriculture, dont ceux du Niger et d’Ethiopie.

Les 9èmes Assises de l'agriculture ont pour objectifs de sensibiliser et de mobiliser autant les opérateurs agricoles que les décideurs et l’opinion publique sur l’impératif d’une gestion hydrique efficiente et respectueuse des impératifs environnementaux.

Cette rencontre de haut niveau fera également le point des avancées et des réalisations du Plan Maroc Vert qui, depuis son lancement en 2008, a érigé l’utilisation rationnelle de la ressource hydrique parmi ses priorités.