Tout savoir sur l'Université Mohammed VI Polytechnique inaugurée par le Roi

5437685854_d630fceaff_b-
8922
Partager :

Le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi à la Ville Verte de Benguerir, à l’inauguration de l’Université Mohammed VI Polytechnique, un hub de recherche, de formation de haut niveau et d’innovation qui se veut une véritable tête de pont entre le Maroc, l’Afrique et le monde

Etablissement de classe mondiale, la nouvelle université constitue le socle central de la ville verte «Mohammed VI» de Benguerir, première Cité du genre sur le continent africain à offrir des infrastructures adaptées, un espace écologique, une vie sociale organisée et un cadre de vie à même de favoriser le bien-être, la diversité et l'épanouissement social et culturel de ses habitants. Cette université de nouvelle génération repose sur cinq principes fondateurs, à savoir : recherche appliquée, innovation et entrepreneuriat, réponse aux enjeux de développement socio-économique du continent africain, adoption d’une approche partenariale, ouverture sur le monde avec un ancrage national, mérite et équité sociale.

Placée au centre d’un écosystème de pôles d’excellence créateurs de synergies, l’université ambitionne, à travers des programmes de recherches ciblés (Eau, Agriculture et Environnement, Ressources naturelles et sécurité alimentaire, Biotechnologie & Biomédical engineering, Architecture, urbanisme et aménagement du territoire, Génie industriel et chimique, et Energies renouvelables), d’apporter des réponses aux principaux défis et enjeux auxquels est confronté le continent africain, tels que la sécurité alimentaire, le développement économique, l’industrialisation durable et la politique publique.

Cet établissement, qui adopte un modèle d’enseignement et de recherche entièrement tourné vers l’innovation et l’expérimentation, abrite un ensemble de structures et de dépendances, notamment une École de management industriel, un Centre de recherche, un Centre de congrès, des résidences universitaires, un complexe sportif, le tout conçu selon une architecture moderne conforme aux concepts de durabilité et d’économie d'énergie et proposant toutes les commodités nécessaires aux étudiants.

Il dispose également de sites d’expérimentation, ouverts à la communauté scientifique, et permettant aux étudiants chercheurs des universités partenaires de tester des solutions à l’échelle réelle dans des domaines clés.

Par ailleurs, l’Université Mohammed VI Polytechnique décline son modèle académique au niveau régional en s’implantant dans plusieurs sites pour une dynamisation de l’écosystème de l’innovation. Elle est ainsi présente à Casablanca à travers l’Africa Business School, à El Jadida et Safi, ainsi qu’à Lâayoune, au niveau de la Technopole de Foum El Oued.

La ville de Rabat accueille, quant à elle, la Faculté de Gouvernance, de Sciences Économiques et Sociales, établissement de l’Université dont la vocation est de former des cadres de haut niveau pour le développement et la gestion de politiques publiques.

L’Université Mohammed VI Polytechnique, qui participera à la formation de chercheurs et d’entrepreneurs marocains et étrangers, entend contribuer à l’essor de l’enseignement supérieur et de la recherche appliquée en Afrique, en scellant des partenariats avec le tissu universitaire africain, notamment dans la formation doctorale. L’Université développe des réseaux de collaboration avec plusieurs partenaires académiques et industriels étrangers de premier plan et s’inscrit ainsi dans une dynamique de niveau international.

Ouverte sur le monde, l’Université l’est aussi à travers sa vocation digitale. Elle développe des modes d’éducation innovants via des contenus et des cours en ligne, bâtis autour de technologies numériques de pointe. Ces cours sont ouverts à tous les étudiants, leur permettant ainsi un apprentissage, indépendamment des lieux où ils se trouvent.

Dans le but de renforcer sa vocation internationale, l'Université Mohammed VI Polytechnique fait appel aux services d'éminents professeurs et chercheurs marocains et étrangers. Par la diversité de leurs origines et la complémentarité de leurs compétences, ils seront les initiateurs d'un véritable écosystème de savoir.

Institution citoyenne et responsable, l’Université pratique, pour l’admission de ses étudiants, une politique de bourses basée sur l’excellence académique et l’équité sociale. Cette approche par le mérite, basée sur des préalables d’excellence scolaire en amont, donne à l’étudiant les meilleurs atouts pour mieux s’intégrer dans le modèle de formation. Des bourses sont également octroyées pour des projets de recherche appliquée, à des chercheurs entrepreneurs et aux candidats proposant des projets au service de la communauté.

Proche de son environnement et portée par son engagement social et économique, l’Université Mohammed VI Polytechnique est conçue selon un modèle de développement réaliste, basé sur des mécanismes pertinents, garants de la pérennité et de l’autonomie de l’université. Favorisant l’excellence académique, l’Université génère ses revenus des produits de la recherche, des frais de scolarité et de la valorisation de son patrimoine foncier (land-grant). La valorisation de son patrimoine foncier garantit à l’université sa pérennité à travers des activités génératrices de profit et lui permet d’être sélective dans ses choix d’admission des étudiants et de disposer ainsi de fonds pour octroyer ses propres bourses.

S’inscrivant dans l’esprit « Smart City » de la Ville Verte, le bâtiment d’enseignement de l’Université Mohammed VI Polytechnique s’est vu décerner le label international Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), faisant de lui le premier projet bénéficiant de cette certification au Maroc.

La cérémonie d'inauguration a été marquée par la projection d'un film institutionnel sur l'Université Mohammed VI Polytechnique, avec des témoignages d'étudiants marocains et étrangers, et de ceux des cadres enseignants.

Inauguration la plateforme internationale de recherche et de formation en énergie solaire «Green Energy Park»

Le Roi Mohammed VI a également procédé, jeudi à la Ville Verte de Benguerir, à l’inauguration de la plateforme internationale de test, de recherche et de formation en énergie solaire «Green Energy Park», une première en Afrique qui permettra de mutualiser les ressources, de créer des synergies et de positionner le Maroc comme leader de l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables.

Cette plateforme, développée par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) avec le soutien du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement ainsi que du Groupe OCP, mène des recherches sur des sujets prioritaires qui couvrent tous les maillons de la chaine de valeur de la R&D, du composant de base jusqu’aux systèmes complexes, afin de répondre aux besoins nationaux et africains.

En effet, des sujets comme le traitement et le dessalement de l’eau en utilisant l’énergie solaire, le développement de modules du désert, la conception de solutions de stockage thermique et électrique innovantes et le développement d’applications industrielles du solaire thermique sont au centre des préoccupations du «Green Energy Park».

Réalisé sur un terrain de 8 ha, «Green Energy Park» dispose d’une plateforme de recherche intérieure de plus de 3.000 m2 qui intègre plusieurs laboratoires dans le domaine du solaire photovoltaïque et du solaire thermique à concentration. On y trouve ainsi un laboratoire de production de cellules photovoltaïques couches minces et de traitement de surface, un laboratoire de caractérisation électrique et optique des cellules photovoltaïque, un laboratoire intérieur de production et de test des composantes solaires, un laboratoire d’étude de la dégradation des matériaux, un laboratoire de caractérisation des surfaces, un laboratoire de déflectométrie et de modélisation optique des structures CSP, et un Centre de calcul et de modélisation des ressources.

«Green Energy Park» comprend également une plateforme de recherche extérieure constituée de plusieurs espaces de tests et de caractérisation et comportant des projets pilotes à échelle réelle sur une surface totale de 6,5 ha. Ces plateformes constituent un espace d’innovation et d’entreprenariat attrayant aussi bien pour le monde académique que pour le monde socio-économique.

S’inscrivant dans l’écosystème de l’Université Mohammed VI Polytechnique et ouvert à toutes les universités marocaines, le Green Energy Park a noué plusieurs partenariats stratégiques avec les grands centres internationaux de recherche et les entreprises et industries du secteur pour assurer le transfert technologique tout en développant une coopération scientifique bidirectionnelle.

«Green Energy Park» est le premier maillon d’un réseau de plateformes de recherche dans le domaine des énergies renouvelables. Ce réseau comprendra à terme des plateformes de test, de recherche et de formation dans les domaines des bâtiments verts et de l’efficacité énergétique «Green & Smart Building Park», de dessalement et de traitement des eaux «Water Energy Park», et de bio énergie et biomasse «Bio Energy Park».

Mobilisant des investissements de l’ordre de 120 millions de dirhams, le projet de réalisation de Green & Smart Building Park sera lancé incessamment pour une entrée en service dès l’an 2019. La future plateforme de test, de recherche et de formation dans le domaine de l’efficacité énergétique, des bâtiments verts et des réseaux intelligents s’étendra sur 4 ha et contiendra un bâtiment central (laboratoires) et un espace extérieur de test et de recherche grandeur nature, ainsi qu’une quinzaine de maisonnettes construites avec différents systèmes (matériaux, isolation, production d’énergie et de chaleur…). Le Green & Smart Building Park accueillera également la première édition du Solar Decathlon Africa, une compétition internationale de constructions innovantes et durables dédiée aux étudiants du monde entier.

A cette occasion, le Directeur général de l'Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles, a remis au Souverain la première cellule photovoltaïque couche mince africaine produite selon le procédé de dépôt chimique par plasma au sein du «Green Energy Park».

Le Roi a, par la suite, remis à des associations de la région les clés de quatre voitures électriques acquises dans le cadre d’un programme ambitieux qui vise l’analyse des principaux freins au développement du véhicule électrique au Maroc (coût, autonomie et durée de vie des batteries) et de l’impact de l’utilisation de ce genre de véhicules sur le réseau de distribution, outre l’évaluation du taux d’acceptation des usagers au Maroc.

Un établissement voué à la recherche et tourné vers l’Afrique 

L’Université Mohammed VI polytechnique, inaugurée jeudi par le Roi Mohammed VI, est un établissement voué à la recherche et tourné vers l’Afrique, a indiqué le Président-Directeur Général du groupe OCP (Office chérifien des phosphates OCP), Mostafa Terrab.

Cette Université est vouée à la recherche scientifique et technologique. Elle a aussi une vocation africaine, car elle accueillera des étudiants africains et développera des thématiques adaptées au continent, a-t-il ajouté. "C’est une université qui se veut proche du monde économique. C’est aussi une université de recherche, à l’instar de beaucoup d’universités de type anglo-saxon. Elle axe son développement sur les activités de recherche scientifique et technologique pour rester proche de l’entreprise et du monde économique", a expliqué Terrab.

"Elle développe des thématiques pertinentes, par rapport, non seulement au Maroc, mais aussi à toute l'Afrique'', a souligné Terrab. Il s’agit de thématiques comme "la gestion des ressources naturelles, le génie industriel pour accompagner l’industrialisation du continent, le génie chimique, la gestion de l’agriculture ou les énergies renouvelables", a-t-il dit.