Une vraie menace : Rien qu’en Australie Les chats tuent plus de 2 milliards d'animaux par an

5437685854_d630fceaff_b-
326
Partager :

Canberra - Chaque jour, les chats tuent plus de 3,1 millions de mammifères, 1,8 millions de reptiles et 1,3 million d'oiseaux en Australie, précise Chris Dickman, professeur de l'Université de Sydney et co-auteur du livre "Cats in Australia: Companion and Killer", qui recueille les principaux résultats de centaines d'études sur les chats dans le pays-continent.

Au total les chats sauvages et de compagnie tuent plus de deux milliards de reptiles, d'oiseaux et de mammifères par an en Australie, et la plupart de ces animaux sont des indigènes, selon un nouveau livre écrit par trois des plus grands scientifiques australiens de l'environnement.

"De nombreuses espèces indigènes australiennes ne peuvent pas résister à ces niveaux élevés de prédation et seront de plus en plus menacées de disparition à moins qu'une solution n’est trouvée à ce problème", selon l’ouvrage.

D’après Sarah Legge, professeur de l'Université nationale australienne (ANU), les chats constituent un problème catastrophique pour la faune australienne. "Le taux d'extinction des mammifères en Australie est de loin le plus élevé au monde et les chats ont été l'une des principales causes d'au moins deux tiers des extinctions des mammifères au cours des 200 dernières années", note la co-auteure de ce livre.

"En moyenne, chaque chat sauvage tue près de 740 animaux par an, alors que chaque chat de compagnie tue environ 75 animaux par an", relève Mme Legge.

"Alors que chaque chat de compagnie tue moins d'animaux en moyenne qu'un chat sauvage dans la brousse, sa densité est beaucoup plus élevée dans les zones urbaines (plus de 60 chats par kilomètre carré). En conséquence, les chats des zones urbaines tuent beaucoup plus d'animaux par kilomètre carré chaque année que les chats dans la brousse", explique-t-elle.

Pour sa part, John Woinarski, professeur de l'Université Charles Darwin, estime que les chats "ont apprivoisé les humains depuis 4.000 ans. Depuis lors, ils ont utilisé habilement les humains pour leur fournir nourriture, confort et sécurité, et pour les aider à se reproduire et à conquérir la majeure partie du monde.

"Nous voulons alerter et informer tous les Australiens de la menace que représentent les chats pour notre faune. Notre communauté et nos dirigeants doivent gérer cette menace beaucoup plus efficacement si nous voulons conserver la faune unique de l'Australie", souligne le professeur.

"Certains pensent que les chats contribuent à réduire le nombre de lapins, de rats et de souris introduits, mais en réalité, ces espèces introduites sont une source de nourriture, ce qui augmente le nombre de chats et donc leur impact. Les chats ne sont pas un moyen de contrôle efficace des animaux nuisibles introduits", explique-t-il.