21 ans de prison requis contre un agent de la garde civile espagnole pour avoir tué un Marocain

5437685854_d630fceaff_b-
225
Partager :

Le parquet espagnol a requis une peine de 21 ans de prison à l'encontre d’un agent de la garde civile qui a tué, en avril 2016, un conducteur marocain sur une autoroute près de Fuentidueña de Tajo, dans la région de Madrid, indiquent les médias espagnols.

Le ministère public a considéré que l’agent Angel Luis V.J., un Espagnol âgé de 31 ans, est responsable du crime d'homicide avec préméditation, tout en retenant comme circonstance atténuante une « altération psychique », selon l’acte d’accusation cité par les médias.

Le parquet a aussi requis l’inhabilité absolue pendant toute la période d’exécution de la peine, en plus de cinq ans de liberté sous surveillance en cas de condamnation et l’obligation pour l’accusé de se soumettre à un traitement médical pendant cinq années supplémentaires.

De même, le parquet a demandé le paiement par l’accusé d’une indemnisation au bénéfice de la veuve et des deux enfants de la victime, de l’ordre de 145.000 euros au titre du préjudice moral et de 1.925 euros pour les dommages causés à sa voiture.

Les faits se sont produits après un accident survenu sur la route A3 au niveau de la localité de Fuentiduena de Tajo impliquant deux voitures conduites par Y. Slimani, ressortissant marocain âgé de 39 ans et l’agent de la garde civile. Descendu de sa voiture après l’accident, l’agent de la garde civile, qui était en arrêt maladie, a sorti son arme de service et tirer plusieurs fois sur la victime au niveau de la tête.

Celle-ci a rendu l'âme sur le champ, alors que l’agent de la garde civile a été arrêté sur les lieux du crime.