Pays les plus mondialisés: USA, chantre de la mondialisation ne sont pas dans le top five, le Maroc champion de l'Afrique du Nord

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-planet Le Maroc a nettement progressé dans l'indice mondial 2014 des pays les plus mondialisés, se classant au 61e rang loin devant les autres pays de l'Afrique du nord, indique le prestigieux centre de recherches conjoncturelles KOF.

D'après une étude du principal baromètre suisse de la conjoncture  économique, le Royaume a gagné quatre places au moment où certains pays de la  région se sont vus relégués en bas du classement eu égard aux retombées des  évènements qui les ont secoués ces dernières années.

C'est ainsi que la Tunisie arrive 78ème dans l'indice et l'Egypte 85ème, devançant l'Algérie (117e) et la Libye (144e) parmi les 207 pays cités dans le classement 2014.

Les USA, chantre de la mondialisation ne figurent pas dans le top 5 des pays les plus mondialisés qui est occupé par l'Irlande, la Belgique, les Pays-Bas, l'Autriche, Singapour et le Danemark. En revanche, les pays les moins globalisés sont la Somalie, les Iles Salomon, Kiribati,  l'Erythrée et le Laos.

L'indice du Centre de recherches conjoncturelles de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich mesure la performance par pays en termes de mondialisation dans ses dimensions à la fois économique, sociale et politique.

Fait notable, la Suisse ne figure plus dans la liste des dix pays les plus mondialisés après avoir perdu deux rangs pour arriver onzième. Les auteurs de l'étude reprochent au pays helvétique une tendance à la hausse des droits de  douane et l'augmentation des barrières à l'importation.

L'indice 2014 couvre 207 pays du monde sur la période allant de 1970 à 2011, une année dominée par le printemps arabe, la catastrophe nucléaire de Fukushima  et la crise de la zone euro.

Il mesure des variables telles que le commerce extérieur, les  investissements, l'impact des mesures restreignant les mouvements de capitaux  et de marchandises, le nombre d'immigrés, l'accès à internet et aux médias  ainsi que les accords bilatéraux et multilatéraux conclus depuis 1945.