Presse algérienne : Barack Obama a évité de féliciter Bouteflika

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-obvama-boutef

Alors que Paris s’est empressé de féliciter Abdelaziz Bouteflika pour sa réélection à la tête de l’Algérie, une partie de la presse algérienne, dont TSA,  relève ce que le site appelle une « bizarrerie diplomatique entre Alger et Washington. Pour la deuxième fois, la première était en 2009, Barack Obama a soigneusement évité de s’adresser directement à Abdelaziz Bouteflika après son irréel plébiscite à plus de 80 %. Ce dernier avait pourtant dans son message de félicitation consécutif à l’élection d’Obama en 2012 souligné être « disponible pour donner au partenariat stratégique une nouvelle impulsion ». Depuis, Abdelaziz Bouteflika n’a eu guère de nouvelles du président américain lequel n’a pas jugé bon de lui adresser un quelconque message de courtoisie lors du dernier scrutin. Bien au contraire, le porte-parole du Département d’État, interrogé à nouveau au lendemain du 17 avril, a dit vouloir « regarder les accusations de fraude lesquelles devront être examinées », et ce alors qu’aucun observateur américain n’avait été envoyé, a même précisé le porte-parole américain. Des réserves qui révèlent peut-être les motifs qui ont, par deux fois, empêché le président américain de prendre sa plus belle plume pour s’adresser à Abdelaziz Bouteflika »