Afrique du sud : L’ANC révoque Zuma

5437685854_d630fceaff_b-
771
Partager :

Devant le refus de Jacob Zuma de quitter la tête du pays, le comité exécutif du Congrès National Africain (ANC) a demandé à celui-ci de renoncer à ses fonctions

Agé de 75 ans, Jacob Zuma a perdu le pouvoir en décembre dernier au profit de Cyril Ramaphosa, vice-président à l’époque et depuis il refuse de quitter le pouvoir malgré les appels incessants.

Ainsi, le comité exécutif de l’ANC s’est réuni ce lundi 12 février et a ordonné au président de démissionner. Par ailleurs, certains médias indiquent que Zuma pourrait refuser de quitter le pouvoir. 

De son côté, un dirigeant de l’ANC a déclaré hier : « nous avons décidé de révoquer Zuma. Cela ne lui a pas encore été dit » et d’ajouter « Cyril est allé lui parler ».

Par ailleurs, la radiotélévision sud africaine, la SABC a affirmé que Cyril Ramaphosa est allé voir le président Zuma pour lui faire part de la décision du comité et lui dire qu’il a 48 heures pour démissionner de la tête de l’Etat. 

Ainsi, Zuma aurait répondu à Ramaphosa, qui lui demandait s’il acceptait de démissionner, « faites ce que vous voulez », selon le service d’informations sud-africain Eye Witness News.

Pour rappel, le mandat de Jacob Zuma prend officiellement fin en mi-2019 et il n’a toujours pas dit en public s’il allait démissionner volontairement ou pas.

Des membres de l’ANC et de l’opposition accusent la famille Gupta, trois frères d’origine indienne amis du président, d’avoir profité de ses relations avec lui pour remporter des contrats publics et influencer les nominations au sein du gouvernement. D’ailleurs la banque indienne Bank of Baroda, qui compte les Gupta parmi ses clients, a annoncé hier son intention de quitter l’Afrique du sud.