Aziz Rebbah expose à Vienne les dernières avancées marocaines dans le secteur de l’énergie

5437685854_d630fceaff_b-
103
Partager :

Le ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rebbah, a pris part à la 5ème édition de « Vienna Energy Forum » (VEF), tenue à Vienne les jeudi et vendredi 11 et 12 mai, où il a présenté les dernières évolutions du secteur énergétique au Maroc.

Ainsi, le ministre est intervenu à la session ministérielle qui a rassemblé des ministres de différentes régions du monde pour partager leurs expériences nationales avec la formulation de stratégies pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) et de l’accord de Paris en relation avec l’énergie, indique un communiqué du ministère.

Lors de ce forum organisé sous le thème "Une énergie durable pour la mise en œuvre des ODD et de l'Accord de Paris", Rebbah a eu des entretiens notamment avec le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), Li Yong, axés sur le renforcement de la coopération technique entre le Maroc et l’ONUDI pour le développement d’un nouveau "Program for Country Partnership" (PCP), ajoute la même source.

Le ministre a également rencontré le directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), M. Yukiya Amano, et évoqué ensemble les possibilités d’accompagnement de l’AIEA au Maroc pour le développement des projets communs dans les secteurs de la santé, de l’agriculture et de l’eau, entre autres.

Il a également eu des entretiens avec la vice-secrétaire générale des Nations unies, chargée du suivi des objectifs du développement durable, du climat et de la réforme des Nations Unies, Amina Mohamed, le ministre de l’énergie, du charbon et des énergies renouvelables de l’Inde, Piyush Goyal, le directeur général de l’énergie durable pour tous, Rachal Kyte, et le secrétaire général de la chambre austro-arabe, Mouddar Khouja, dans le but de développer la coopération bilatérale, notamment dans les domaines des énergies renouvelables et du développement durable.

Rebbah a également eu une série d’autres entretiens avec ses homologues des pays participants et avec de hauts responsables et décideurs des institutions internationales oeuvrant dans le domaine de l’énergie et vue d’examiner les moyens à même de renforcer la coopération avec le Maroc.