CR7 a comparu devant le tribunal de Madrid

5437685854_d630fceaff_b-
428
Partager :

L'attaquant vedette du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, a été auditionné puis mis en examen ce lundi 31 juillet, par la justice espagnole, pour une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d'euros

Le quadruple ballon d’Or a comparu pendant une heure et demi devant le tribunal de Pozuelo de Alarcon, riche commune de la banlieue de Madrid où il réside, ont indiqué les médias.

Cristiano Ronaldo (32 ans) ne s’est pas exprimé devant la presse à son arrivée ou sa sortie du tribunal mais l’agence qui le représente a publié un communiqué peu après, rejetant les accusations d’évasion fiscale, tout en confirmant la mise en examen la star portugaise.

"Je n'ai jamais rien caché ni eu l'intention de pratiquer l'évasion fiscale", a assuré l'international portugais dans ce communiqué, affirmant être "un contribuable sans reproche".

Le ministère public reproche à Cristiano Ronaldo d'avoir utilisé un montage de sociétés basées à l'étranger pour éviter de payer ses impôts en Espagne sur ses "droits à l'image".

Le joueur portugais aurait déclaré tardivement, en 2014, 11,5 millions d'euros de revenus d'origine espagnole pour la période 2011-2014 alors qu'ils s'élevaient en fait à 43 millions.

S'y ajoutent 28,4 millions d'euros qu'il aurait cachés au fisc pour la période 2015-2020. Soit un total 14,7 millions d'euros d'ardoise fiscale impayée.

Les avocats de Ronaldo évoquent, de leur côté, une simple différence d'interprétation sur la part de revenus taxables en Espagne. 

En cas de condamnation, CR7 risquerait "une amende d'au moins 28 millions d'euros" et une peine allant jusqu'à trois ans et demi de prison, selon le syndicat des experts du ministère des finances, Gestha.