Danemark : Une initiative pour l’interdiction de la circoncision des mineurs

5437685854_d630fceaff_b-
205
Partager :

Une initiative populaire au Danemark pour l’interdiction de la circoncision non médicale [religieuse, NDLR] des mineurs au Danemark a réussi à avoir 50 000 signatures, ouvrant la voie à une discussion au parlement

Le média français souligne que cette initiative embarrasse le gouvernement danois et rappelle que le 20 avril dernier, des ministres avaient été interrogés par une commission parlementaire sur les implications d’une interdiction. Claus Hjort Frederiksen, ministre de la défense, avait affirmé que le risque politique serait énorme, selon Le Monde.

Ce dernier fait également savoir que le texte indique que la société a une obligation particulière de protéger les droits fondamentaux de l’enfant jusqu’à ce qu’il ait atteint l’âge et la maturité d’assumer cette responsabilité.

Il invoque, toujours selon Le Monde, la convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant et propose jusqu’à six ans d’emprisonnement.

Pour rappel, plusieurs associations de protection de l’enfance s’étaient déjà prononcées en 2014 contre la circoncision des mineurs. L’association des médecins danois avaient également estimé, en décembre 2016, que la circoncision non médicale des mineurs était éthiquement inacceptable.

Par ailleurs, rappelons que le gouvernement danois a récemment interdit le port du voile intégral dans les espaces publics. La nouvelle législation, qui doit entrer en vigueur à partir du 1er août prochain, stipule que toute infraction à cette interdiction sera sanctionnée d’une amende de 134 euros. Le ministre de la justice, Søren Pape Poulsen, avait déclaré à propos des femmes portant le niqab : « je ne pense pas qu’il y en ait beaucoup mais si c’est le cas vous devez être puni d’une amende ».  Un gouvernement d’extrême droite dont les décisions semblent cibler une seule communauté, même si la circoncision ne concerne pas que les musulmans et est pratiquée par les juifs également.