Démantèlement d'une cellule terroriste en Tunisie

5437685854_d630fceaff_b-
565
Partager :

Les autorités tunisiennes ont annoncé, mercredi 23 janvier, avoir démantelé une cellule terroriste dans la province de Kasserine, dans le centre-ouest de la Tunisie.

Selon un communiqué du ministère tunisien de l'Intérieur, cette cellule est composée de huit membres qui ont prêté allégeance au groupe autoproclamé "Etat islamique".

En étroite liaison avec certains terroristes retranchés dans les hauteurs ouest de la Tunisie, "les membres de cette cellule étaient en train de superviser et de détecter les mouvements de certains politiciens, syndicalistes et bon nombre d'agents sécuritaires à Kasserine dans le but de les assassiner, a précisé la même source.

Elle a ajouté que "les terroristes arrêtés ont confirmé avoir planifié des tentatives d'enlèvement visant deux hommes d'affaires, afin de pouvoir demander, plus tard, des rançons ou de faire du chantage".

Impliqués dans un échange de tirs contre une patrouille sécuritaire à Kasserine, le 29 novembre dernier, certains membres de cette cellule avaient assuré la supervision des circuits de transfert de fonds entre une entreprise et le siège régional d'une banque à Kasserine.

Les autorités tunisiennes avaient souligné dernièrement que "la Tunisie n'est pas à l'abri des menaces terroristes et des actions inattendues sont probables malgré les mesures prises au niveau des institutions sécuritaires et militaires et de la coordination avec les forces de sécurité intérieure".

Dans ce sens, elles ont fait état de "menaces terroristes sérieuses" sur les hauteurs à la frontière tuniso-algérienne d'autant plus que des éléments terroristes retranchés sur les hauteurs dans les gouvernorats de Kasserine, le Kef et Jenbouda continuent à planifier, selon les informations parvenues, des opérations ciblant les installations et les unités militaires, ainsi que des sites stratégiques.