Des centaines de migrants subsahariens expulsés par les autorités algériennes vers le Niger

5437685854_d630fceaff_b-
523
Partager :

Des centaines de migrants subsahariens arrêtés, mercredi et jeudi derniers, à Alger et à Blida ont été expulsés dimanche par les autorités algériennes à la frontière avec le Niger, rapporte mardi Radio France International (RFI)

Du camp de Tamanrasset (à l'extrême sud du pays), où elles sont restées environ 24h, des centaines de personnes, originaires de différents pays d'Afrique de l'ouest et d'Afrique centrale, ont été acheminées dans des camions de l'armée algérienne vers la frontière avec le Niger, relate la radio.

Les camions se sont arrêtés à la frontière côté algérien, et les migrants ont dû marcher jusqu'à Assamaka du côté nigérien, ajoute la même source.

Ils devraient désormais être acheminés vers Arlit puis Agadez, où, selon les associations de la région, ils seront libres de leurs mouvements, précise-t-elle.

Si les autorités algériennes n'ont fait aucun commentaire sur ces arrestations, celles-ci sont semblables à celles des mois de septembre et d'octobre derniers, lorsque plus d'un millier de personnes avaient été expulsées de façon similaire, observe RFI.

Au-delà d'un accord passé avec le Niger, cette opération d'arrestations est la troisième en un peu plus d'un an, selon la radio.