Emmanuel Macron : Plus dure sera la chute ?

5437685854_d630fceaff_b-
805
Partager :

Le président français Emmanuel Macron voit sa popularité baisser de sept points en un mois et est devancé par son premier ministre Edouard Philipe. C’est vrai, en raison du très fort taux d’abstention à la présidentielle, il n’a jamais vraiment caracolé, mais sa rapide ascension avait étonné et suscité l’admiration…

Selon un sondage effectué par le cabinet britannique YouGov pour le compte du Huffington Post et CNews et rendu public ce jeudi 3 août, la popularité du chef de l'Etat est descendue à 36% à la fin du mois de juillet, alors qu'elle était à 43% au début du mois. Les avis critiques, eux, sont passés de 36% à 49%.

Pour sa part,  Huffington Post note, par ailleurs, une chute marquée chez les sympathisants du président qui regroupent les membres de La République en marche (LREM), de l'UDI, et du MoDem, mais avec un taux d'opinions favorables de 81%.

D’autre part, le grand “gagnant” de ce sondage n’est que le  premier ministre français, Edouard Philippe, qui voit sa côte baisser de 2 points, pour arriver à 37% d'opinions favorables. Les avis critiques sont passés de 31% à 42%, ce qui lui permet de devancer son ami le président.

Emmanuel Macron avait aussi perdu dix points de popularité, à 54%, en un mois dans le baromètre de l’exécutif réalisé par l’Ifop pour le journal du dimanche, la plus forte baisse d'un président après trois mois de pouvoir chez ce sondeur, à l'exception de Jacques Chirac en 1995.

À l'image du couple exécutif, le gouvernement connaît une baisse de cinq points de pourcentage, par rapport au début du mois, soit un taux de 33% d'avis favorables.

Par ailleurs, le sondage a été réalisé en ligne du 26 au 27 juillet auprès de 1.003 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus.