Emmanuel Macron en faveur d'une révision de la loi antiterroriste dès 2020

5437685854_d630fceaff_b-
241
Partager :

Le président français Emmanuel Macron a exprimé, ce mardi 5 septembre, sa volonté de réviser la loi antiterrorisme dès 2020, afin « qu’elle puisse être ajustée à la lumière de son application »

Intervenant devant le corps préfectoral à l’Elysée, Macron, qui a réaffirmé que la sécurité des français était une « priorité absolue», a souhaité que le Parlement puisse évaluer cette loi. «Ainsi, en 2020, si certaines mesures s'avèrent inutiles ou inadaptées elles seront supprimées», a-t-il précisé.

"En revanche, si des changements technologiques, si des stratégies nouvelles des terroristes l'imposent, cette loi sera complétée", a-t-il ajouté.

La loi antiterroriste du gouvernement Macron, qui vise à transposer la plupart des dispositions de l’état d’urgence dans le droit ordinaire, avait suscité des critiques de la part de nombreuses associations et juristes.

Le Sénat avait limité à 4 ans les dispositions issues de l’état d’urgence, soulignant que ces mesures exigeaient «un contrôle parlementaire renforcé avant leur inscription dans le droit commun».

Lors de la présentation de cette loi, en juin dernier, le ministre français de l’Intérieur, Gérard Collomb, avait notamment estimé qu’il s'agit tout simplement d’une "solution" pour éviter "une prolongation perpétuelle de l'état d'urgence" - en vigueur depuis le 14 novembre 2015 et prolongé jusqu'au 1er novembre 2017.