Ibrahim Maalouf condamné à quatre mois avec sursis

5437685854_d630fceaff_b-
165
Partager :

Le tribunal correctionnel de Créteil a condamné vendredi le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf à quatre mois d'emprisonnement avec sursis et à une amende de 20.000 euros, pour une agression sexuelle sur une adolescente de 14 ans.

L'artiste a toujours nié toute agression sexuelle. Son avocate Maud Sobel avait plaidé pour "dépit amoureux" d'une jeune fille.

La jeune fille, aujourd’hui âgée de 18 ans, accusait le musicien de l'avoir embrassée une première fois un soir à la sortie d'un cinéma en 2013 et puis une deuxième fois dans son studio d'enregistrement d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), où elle faisait un stage. Maalouf, lui, soutient avoir repoussé ses avances: "Je lui ai pris les poignets, je me suis éloigné d'elle, sans la brusquer", tout en niant la deuxième séquence.