La MINURSO aurait un nouvel organigramme

5437685854_d630fceaff_b-
725
Partager :

La MINURSO s’est vue dotée d’un nouvel organigramme par Gilles Brière, chef de l’appui aux missions de l’ONU. Une restructuration qui soulèvera peut être des tensions

Une source a indiqué que désormais « la commande est assurée par deux généraux ». Le départ de Kim Buldoc devrait être annoncé dans les semaines à venir. La même source ajoute qu’un suédois devrait dorénavant assumer les mêmes fonctions que le général chinois Wang Xiaojun, nommé en 2016 par Ban Ki-Moon.  

Pour l’heure, aucune raison n’a été donnée pour expliquer ces changements. Ils pourraient être dus au nombre accru des interventions des soldats de la MINURSO ou aux menaces terroristes qui ciblent la mission, souligne la source.

Toujours selon cette dernière, Horst Köhler, nouvel envoyé spéciale du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara travaille sans consulter Kim Buldoc et n’a donc établi aucun contact avec la hiérarchie. Ce qui est en contradiction avec la démarche de son prédécesseur, Christopher Ross, qui avait maintenu un contact constant avec le chef de la mission.

Aujourd’hui, cette mise à l’écart par Köhler de la direction de la MINURSO pourrait être considérée comme un message qu’il envoie pour montrer qu’il respecte les principes de neutralité dans ce conflit territorial.