Le groupe Masen à la COP23

5437685854_d630fceaff_b-
294
Partager :

Masen prend part activement, aux côtés des acteurs marocains des énergies renouvelables et du développement durable, aux activités du pavillon Maroc au sein de cette COP23

La 23ème conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, présidée par la république des Fidji, se tient à Bonn du 6 au 17 novembre. Masen, pilote des énergies renouvelables au Maroc, prend part activement, aux côtés des acteurs marocains des énergies renouvelables et du développement durable, aux activités du pavillon Maroc au sein de cette COP23, souligne un communiqué du groupe.

Deux ans après la COP21, l’accord de Paris a été ratifié par 169 pays, représentant près de 90% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. La mobilisation de la communauté internationale, historique et sans précédent, a été renforcée durant la COP22 à Marrakech, COP de l’action, qui a permis de mettre l'accent sur ce phénomène en Afrique et a appelé à prioriser et mobiliser les actions vers ce continent.

Les organisateurs de l’événement de Bonn ont clairement annoncé leur vision : « la COP23 devra permettre d’inciter les États à gravir un échelon supplémentaire dans leur ambition de lutter contre le réchauffement climatique et mettre le monde sur la voie d’un développement plus sûr et plus prospère ».

Masen s’inscrit pleinement dans cette ambition : notre participation à la COP23 vient rappeler le rôle essentiel des énergies renouvelables dans la lutte contre le réchauffement climatique et notre implication vers une plus grande indépendance énergétique des pays les moins avancés, prérequis indispensable au développement économique et social, indique le communiqué.

Pour rappel, le Maroc dispose d’une capacité de production d’origine hydraulique de 2120 MW. Afin d’atteindre ses objectifs de 42% de production d’électricité d’origine renouvelable à horizon 2020, une capacité de 1700 MW a été engagée pour le solaire. Pour l’éolien, 1350 MW sont déjà en exploitation et 5 grands projets (Midelt, Boujdour, Jbel Hdid, Tiskrad, Tanger 2) représentant un investissement de 11 milliards de dhs, sont en cours de réalisation pour une capacité additionnelle de 850 MW d’ici 2020. Nos objectifs sont ainsi bien partis pour être atteints !

Désireux d’échanger et de partager son expérience avec l’ensemble des participants, Masen a proposé ce  lundi 13 novembre un side-event au sein du pavillon Maroc. Outre les défis et les enjeux du réchauffement climatique pour le royaume, Masen a présenté la dynamique de développement de ses projets dans le solaire, l’éolien et l’hydraulique.  

La participation de Masen à la COP23 permet ainsi de présenter et de valoriser le modèle singulier de développement des énergies renouvelables du Maroc, un modèle servant le développement économique et social du royaume.