Le ministre du travail iranien limogé

5437685854_d630fceaff_b-
226
Partager :

Le parlement iranien a retiré ce mercredi 8 août sa confiance au ministre du travail Ali Rabiie, obligeant le président à le limoger, sur fond de grogne sociale autour de la crise économique et au lendemain du rétablissement des sanctions américaines

La motion de défiance contre Rabiie, qui occupait ce poste depuis août 2013, a été votée à 129 voix pour et 111 contre, a rapporté l'agence de presse officielle Irna.

Le président Hassan Rohani, soumis depuis plusieurs semaines à une forte pression pour tenter d'endiguer la crise économique endémique, a désormais trois mois pour le remplacer.

Le retrait unilatéral des Etats-Unis de l'accord conclu en 2015 avec les grandes puissances sur le nucléaire iranien a été suivi d'une première salve de sanctions entrées en vigueur mardi.

Mais l'économie iranienne était déjà à la peine, souffrant d'un taux de chômage élevé et d'une nette inflation. Le rial iranien a plongé, perdant près des deux tiers de sa valeur en six mois.