Les eurodéputés proposent des mesures pour réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici 2030

5437685854_d630fceaff_b-
100
Partager :

Les députés du parlement européen ont proposé, ce mardi 16 mai, des mesures susceptibles de réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici à 2030 dans l’Union Européenne, notamment en levant les restrictions sur les dons alimentaires et en clarifiant les informations aux consommateurs.

Ils ont expliqué que 88 millions de tonnes de produits alimentaires sont gaspillées dans l’UE chaque année, soit 173 kg par habitant en moyenne.

Les députés ont appelé les États membres de l'UE à réduire le gaspillage alimentaire de 30% d’ici à 2025 et de 50% d’ici à 2030 (par rapport à 2014), comme l’indique l’objectif du Parlement inscrit dans sa législation sur les déchets votée en mars.

Les autorités nationales et les parties prenantes, ont-ils insisté, doivent sensibiliser les consommateurs pour que ceux-ci comprennent les mentions « à consommer de préférence avant le » et « à consommer jusqu’au » ainsi que le caractère consommable des denrées alimentaires après la date de durabilité minimale, ont déclaré les députés.

Ils ont invité la commission européenne à évaluer les bénéfices potentiels du retrait de certaines dates sur les produits qui ne présentent aucun risque pour la santé et l’environnement.

La commission devrait également proposer une modification de la directive TVA qui autoriserait de façon explicite les exonérations fiscales sur les dons alimentaires et le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) devrait être renforcé afin de financer les coûts de collecte, de transport, de stockage et de distribution des dons alimentaires, ont aussi suggéré les eurodéputés.

Ils ont fait savoir que le gaspillage alimentaire engendre d’autres gaspillages dans son sillage (gaspillage d’eau, de terre, de travail, d’énergie, et d’autres ressources naturelles souvent limitées), ajoutant que la production et l’élimination des déchets alimentaires consomment 261 millions de tonnes de ressources et génèrent l’émission de 170 millions de tonnes de CO2.